Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 01:35


Diaporama projeté lors de la convention constitutive de la Nouvelle Droite Populaire, dimanche 1er juin à Paris.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 18:01

A l'approche de la réunion des cadres du MNR, le 22 juin, Jean-Claude Rolinat, membre de la direction nationale de la Nouvelle Droite Populaire, adresse le message suivant à ses amis du MNR : 

 

L’heure est grave, notre pays est presque à l’agonie, mais les Français ne le savent pas ! Notre société, vieillissante, surendettée, en voie de désindustrialisation, subissant de plein fouet un tsunami migratoire sans précédent, est en queue de peloton dans le secteur de l’éducation en Europe. La justice n’est impitoyable que pour les honnêtes gens et les patriotes.

 

Le Front National a porté un temps les espoirs d’une renaissance de la Patrie. Les errements idéologiques et les scandaleuses et inutiles provocations verbales de son chef charismatique lui ont fermé les portes du pouvoir. Le MNR, seul, avec le renoncement bien compréhensible de son président, se condamnerait à une inéluctable marginalisation et à l’oubli.

 

Le capitaine quittant son navire pour d’évidentes raisons personnelles, n’ayant jamais rencontré, hélas pour lui comme pour nous, que des vents défavorables, est-il utile de continuer l’aventure  sous la forme d’une présidence, en quelque sorte « subliminale » ? Je ne lui souhaite nullement le destin de La Pérouse pas plus que le MNR ne doit connaître celui de l’Astrolabe… Pour poursuivre dans les métaphores marines, une direction collégiale « renforcée par des personnalités de poids », - lesquelles ? -, aurait bien du mal à tenir la barre de ce frêle esquif, entre ceux qui veulent maintenir l’indépendance du mouvement coûte que coûte et d’autres qui veulent rejoindre le « bercail ». Mettre son sac à bord de la « Marine nationale » comme certains en ont sans doute la tentation ? Pourquoi pas, effectivement, si nous avions eu la certitude que la «Kim-Jong-il » en jupons était bien restée fidèle à nos fondamentaux . Et puis la partitocratie héréditaire, non merci… Comme l’a dit Bruno Mégret, à qui je conserve mon estime et ma profonde considération pour son opiniâtreté, lors de la réunion préparatoire au lancement de la NDP le samedi 29 mars à Paris,  « il faut tourner la page du FN, son aventure est terminée et avec lui, celle du MNR ». Le Mouvement National Républicain, « oublié » sinon injustement méprisé par les médias, aura(it) peut-être une occasion unique de se refaire une virginité avec la Nouvelle Droite Populaire. En effet, pour continuer dans le même « sillage », le sabordage de la flotte en 1942 à Toulon n’a pas mis un terme au destin de « la Royale », il a, au contraire, été le point de départ de sa résurrection !

 

La Convention de la Nouvelle Droite Populaire qui s’est tenue le 1er juin dernier  peut être justement ce point de départ d’une renaissance de la Droite nationale, sociale, populaire et européenne. C’était en tout cas une pressante invitation à construire ou à refonder ce grand mouvement issu du peuple mais résolument ancré dans la droite de conviction. Pour être prêt, bien sûr, à participer un jour, aux affaires d’une France forte de ses provinces dans une Europe rassemblée, fière de ses multiples racines judéo-chrétiennes, grecques et latines. C’est à la construction de cet édifice que je veux apporter ma modeste pierre et j’invite tous  mes amis du MNR à y participer également sans se renier et à ne pas suivre aveuglément quelques bergers par trop intéressés... Dois-je ajouter que j’accorde toute ma confiance à mon amie de longue date Annick Martin, vice-présidente du mouvement, qui m’a succédé au secrétariat général du groupe FN, puis MNR au Conseil régional d’Ile de France ?

 

Y aura-t-il, demain, «  un Berlusconi  dans la salle »  pour fédérer les droites comme en Italie ?... Je l’ignore mais je le souhaite profondément. Mon passé plaidant pour moi*, n’insultons pas l’avenir.

 

Je vous remercie d’avoir eu la patience de me lire. Je vous exprime mon regret profond de ne pas être des vôtres le samedi 22 juin pour d’impérieuses raisons… « municipales ».

 

Très cordialement.

  

Jean-Claude Rolinat

 

Maire Adjoint dans la France profonde

Ancien journaliste, écrivain

*  - Secrétaire général du groupe FN Ile de France de 1986 à 1998      

- Membre du Comité central et de la Commission de discipline du FN de 1985 à 1998      

- Secrétaire départemental adjoint du FN-92 de 1985 à 1998      

- Conseiller municipal FN, puis MNR à Villeneuve-la-Garenne (92) de 1989 à 2001      

- Membre du Conseil national du MNR depuis sa création

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 09:47

images.jpgSuite à la convention nationale de la Nouvelle Droite Populaire qui s’est déroulée à Paris le 1er juin dernier, le groupe Identité nationale et traditions au Conseil régional de Lorraine, créé il y a un an, a décidé de s’intituler dorénavant groupe NDP Lorraine.

 

Celui-ci est présidé par François Ferrier et a comme vice-président Jean-Philippe Wagner.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 19:04


Par Robert Spieler



Sarkozy l’avait promis lors de la campagne électorale. Il l’a fait.

Le référendum d’initiative populaire figure dans le projet de modification constitutionnelle.
Désormais les Français pourront, à l’instar des Suisses, remettre en cause des lois scélérates ou imposer leur volonté dans des débats essentiels.

Y avez- vous cru ? Et bien, vous aviez tort !

Nous nous retrouvons dans une de ces forgeries dont la pseudo démocratie dans laquelle nous vivons a le secret.

Car les conditions édictées par le système sont (forcément) insurmontables :


-10% du corps électoral, soit 4 millions d’électeurs doivent signer la pétition.

-120 députés doivent s’associer à la demande de référendum.

Mais ce n’est pas tout : il faut qu’une proposition de loi soit votée en ce sens par l’Assemblée Nationale. Une proposition de loi, pas un projet de loi. La proposition de loi est d’initiative parlementaire (proposée par un ou plusieurs députés), le projet de loi, d’initiative gouvernementale. Le projet de loi est évidemment présenté par le gouvernement et proposé au vote des députés.

Pas la proposition de loi, si elle n’est pas mise à l’ordre du jour par… le gouvernement (car c’est lui qui décide). C’est ainsi que 95% des propositions de loi n’arrivent jamais en discussion.

Et c’est ainsi que le référendum d’initiative populaire proposé par le système est une façon de plus de prendre, avec la complicité des médias, les Français pour des imbéciles.

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 00:11


Communiqué de presse :
 

 

La Nouvelle Droite Populaire organisait dimanche 1er juin à Paris, dans les salons de l’hôtel Novotel Vaugirard, sa convention nationale constitutive.

 

Au moment où le Front national est en état de dislocation et qu’une grande partie des électeurs de droite qui s’étaient reportés sur Nicolas Sarkozy se sentent trompés par la politique menée par celui-ci depuis son élection, la NDP entend redonner à la droite nationale et identitaire vitalité et combativité.

 

C’est dans cet état d’esprit que près de 200 délégués venus de 30 départements ont porté la NDP sur les fonts baptismaux.

 

Une direction nationale de 9 membres a été désigné pour conduire la NDP jusqu’à son congrès qui se tiendra au mois de janvier prochain. Ce bureau comprend dans l’ordre alphabétique : Philippe Chapron, responsable de la NDP en Basse-Normandie, François Ferrier, conseiller régional de Lorraine, Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, Luc Pécharman, responsable de la NDP en Nord Pas-de-Calais, Jean-Claude Rolinat, journaliste et écrivain, Chantal Spieler, Présidente de Solidarité alsacienne, Robert Spieler, ancien député et fondateur d’Alsace d’Abord, Jean-François Touzé, conseiller régional d’Ile-de-France, qui en sera le Porte parole et Jean-Philippe Wagner, conseiller régional de Lorraine.

 

Plusieurs observateurs de mouvement européens ont assisté à la convention, parmi lesquels Hilde De Lobel, député du Vlaams Belang au Parlement flamand, et Alberto Torressano du Frente español.

D’autre part, la convention a reçu plusieurs messages d'amitié qui ont été lus, dont ceux de Pierre Vial, président de Terre et Peuple, d’Annick Martin, vice présidente du Mouvement national républicain, de Mario Borghezio, ancien ministre du deuxième gouvernement Berlusconi et député européen de la Ligue du Nord, et de Bernard Antony, Président de Chrétienté solidarité. 

 

Au cours de cette convention, les thèmes fondamentaux de la charte de la NDP (*) ont été développés par les différents responsables.

 

Robert Spieler a insisté sur l’ardente nécessité de défendre nos identités régionales, nationales et européennes pour faire face à la mondialisation débridée qui conduit à l’asservissement de nos peuples. Et de citer Paul Valéry : « Rome n’est pas morte de sa belle mort mais a été assassinée ». Robert Spieler a rappelé "qu'elle a été assassinée de l’intérieur par des collabos qui ont renié les dieux, les valeurs de Rome et ont accordé la citoyenneté romaine aux barbares".

 

Il revenait à Jean-François Touzé, porte parole de la NDP, de conclure cette convention : « La Nouvelle Droite Populaire n’est pas une association de déçus de telle ou telle formation politique, mais le rassemblement de toutes celles et tous ceux qui veulent travailler à la constitution d’une nouvelle force nettement ancrée à droite, capable d’œuvrer utilement à la conquête des électeurs  dans une perspective d’accession aux responsabilités du pouvoir ». Pour Jean-François Touzé « il n’y a pas de fatalité de la marginalisation de notre famille politique. Sur le socle qui est le nôtre une majorité de nos compatriotes peuvent se retrouver ».

 

 



(*) Les principes fondamentaux de la Nouvelle Droite Populaire sont :

1 – Refus de l’immigration et de l’islamisation.

2 - Défense des identités régionales, nationale et européenne.

3 - Application de la préférence nationale et européenne.

4 - Réhabilitation des valeurs familiales et des principes fondamentaux de notre civilisation.

5 - Libération des énergies individuelles, politiques et économiques.

6 - Construction d’une Europe politique indépendante et puissante, fidèle à ses racines helléniques et chrétiennes.

 

Annexe au communiqué :

 

Message de Pierre Vial, Président de Terre et Peuple :

Les femmes et les hommes qui sont attachés viscéralement à leur identité, à leur peuple, à leur terre – terre de nos provinces et terre de notre grande patrie européenne- ces femmes et ces hommes, je les appelle « les nôtres ».

Dans l’esprit de beaucoup des nôtres, règne aujourd’hui l’incertitude, le doute, le découragement provoqué par le triste spectacle que donne notre camp depuis que ce qui faisait le sens de notre combat – la lutte contre les envahisseurs – semble abandonné par ceux qui appellent les envahisseurs « les branches de l’arbre France ».

Face au désarroi, il faut rallumer la flamme de l’espérance. Il faut regrouper toutes les bonnes volontés, toutes les énergies pour organiser la résistance et la reconquête. Ce sera une longue marche mais cette journée du 1er juin doit être une étape importante pour que cette longue marche se mette en mouvement.

C’est le vœu que je forme en vous adressant mon fraternel salut.


Message d'Annick Martin,
Vice-présidente du MNR, aux participants de la convention de la NDP :

J'ai du renoncer à participer à la convention de la Nouvelle droite populaire à laquelle j'étais invitée. En effet, comme vous le savez, des raisons conjoncturelles font que cette participation aurait pu être interprétée de façon malveillante ou intéressée.

Très attachée à la cohésion du MNR, j'ai donc décidé de ne participer à aucune manifestation susceptible de créer une quelconque ambiguïté avant le 22 juin, date du prochain conseil national de mon mouvement politique.

Je tiens toutefois à assurer les participants de ma solidarité et de mon amitié, car je reste favorable à toute entreprise de rassemblement, dans le respect des identités et des appartenances de chacun.



Message de Mario Borghezio, ancien ministre et député européen de la Ligue du Nord :

C’est important que les forces nationalistes, populaires et identitaires trouvent en France la possibilité de donner vie à une initiative politique unitaire pour combattre avec plus d’efficacité la mondialisation de l’Europe et le projet technocratique de Bruxelles.

J’ai le plaisir de vous l’annoncer aujourd’hui en avant première : les quatre ministre de la Ligue du Nord ont demandé l’organisation d’un référendum contre le traité de Lisbonne.

Je regrette beaucoup de ne pouvoir être des vôtres à l’occasion de la création de la Nouvelle droite Populaire, mais nous avons cette fin de semaine notre grand rassemblement près de Bergame où nous attendons 100 000 personnes pour commémorer une importante bataille historique, en ce lieu qui est devenu sacré de notre lutte identitaire.

Lors de mon intervention, je transmettrai à tous les participants la bonne nouvelle qu’est la création en France de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Message de Bernard Antony, Président de Chrétienté solidarité :

Chers amis,

Vous m'avez fait l'amitié de m'informer de vos initiatives et de vos projets et si je l'avais pu j'aurais volontiers accepté votre invitation à assister à votre congrès.

Je suis en effet persuadé de ce que le même désir de faire renaître un grand mouvement national nous rassemble. Celui-ci devra se construire certes sur la fidélité aux valeurs fondamentales de la patrie, de la justice sociale et de la culture de vie.

Mais il devra aussi apporter des réponses aux défis de notre temps qu'on ne saurait élaborer à la seule lumière des débats du XIXème et XXème siècle. Je vous souhaite donc un très bon et très imaginatif congrès. Très amicalement.

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 00:14


L’heure est grave, notre pays est presque à l’agonie, mais les Français ne le savent pas ! Notre société, vieillissante, surendettée, en voie de désindustrialisation, subissant de plein fouet un tsunami migratoire sans précédent, est en queue de peloton dans le secteur de l’éducation en Europe. Le personnel enseignant, pourvoyeur des gros bataillons de gréviculteurs, est pourtant presque aussi nombreux que feue l’armée de terre soviétique, ce qui n’empêche pas un système à bout de souffle d’usiner des cancres à la chaîne, sous les coups d’un stakhanovisme égalitaire ! Où est-elle, Joachim Du Bellay, ta « France, mère des arts, des armes et des lois » ? Dans les banlieues ? Poser la question, c’est déjà pressentir la réponse par anticipation…

Le Front national a porté un temps les espoirs d’une renaissance de la Patrie. Les errements idéologiques et autres scandaleuses et inutiles provocations verbales de son chef charismatique lui ont fermé les portes du pouvoir. Le MNR, hélas, avec le renoncement compréhensible de son président, se condamne à une inéluctable marginalisation et à l’oubli.

La Convention de la Nouvelle Droite Populaire convoquée pour le 1er juin 2008 peut être le point de départ d’une résurrection C’est en tout cas une pressante invitation à construire ou à refonder ce grand mouvement issu du peuple mais résolument ancré dans la droite de conviction. Pour être prêt, bien sûr, à participer un jour, aux affaires d’une France forte de ses provinces dans une Europe rassemblée, fière de ses multiples racines judéo-chrétiennes, grecques et latines. C’est à la construction de cet édifice que je veux apporter ma modeste pierre.

Y aura-t-il, demain, «  un Berlusconi  dans la salle »  pour fédérer les droites comme en Italie ?...

 

Jean-Claude Rolinat

Maire Adjoint dans la France profonde
Ancien journaliste, écrivain



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 23:39


Les déroutes électorales qui accablent notre famille politique depuis 2007 ont suscité des réactions qui, bien qu’étant très diverses, sont révélatrices d’un coup de blues général.

Au sein de mouvements constitués comme dans les milieux associatifs ou intellectuels, l’ambiance est plutôt morose.  La fibre militante de nombreux d’entre nous qui ont toujours voulu contribuer à la défense de nos idées, s’est ratatinée au gré des querelles, des disgrâces et des anathèmes qu’on se balance copieusement à coups de communiqués fratricides.

Dommage !

Et surtout contre productif, alors qu’il est plus que jamais nécessaire de resserrer les rangs, d’admettre des remises en question, de rattraper le temps perdu pour ceux qui peuvent ainsi se retrouver après de longues années d’éloignement, de réfléchir sur l’ardente nécessité de concentrer nos efforts sur les valeurs fondatrices et tangibles que nous voulons donner en héritage aux générations futures.

La
Nouvelle Droite Populaire nous donne l’occasion de participer à un rassemblement fédérateur. Il doit offrir à des personnalités dont les sensibilités peuvent différer dans certains domaines, comme l’idée de Nation et d’Europe (des axes de réflexion qui doivent justement nous permettre d’avancer) d’agir pour entreprendre l’indispensable refondation de notre famille politique.

Une page s’est tournée. La pérennité d’un parti autocratique et héréditaire est une vue de l’esprit. Nombreux sont ceux qui aujourd’hui l’ont compris.

Si Nicolas Bay, Secrétaire général du MNR, a choisi d’aller se prosterner sur le perron de Saint-Cloud pour faire allégeance à Marine, c’est son affaire. Et c’est au MNR de se dépatouiller avec ça. Rien ne nous empêche d’être simple adhérent ou responsable d’un mouvement et de mettre nos compétences au service de la NDP, avec l’idée qu’il s’agit pour l’instant d’un socle destiné à préparer et à réinventer un mode de fonctionnement plus propice à la défense de nos idées, dans le respect des uns et des autres et dans la collégialité.

J’ai décidé de participer à l’aventure, une belle aventure où la camaraderie et l’amitié sauront servir nos idées. La mienne étant de voir notre peuple se réconcilier avec son histoire, retrouver la fierté de ses racines, renouer avec l’âme chrétienne qui a  porté notre civilisation,  pour se tourner vers l’avenir avec espérance.

 

Chantal Spieler

Présidente de Solidarité alsacienne

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 00:24

Article paru dans Valeurs actuelles du vendredi 23 mai :

LE TESTAMENT DE MEGRET

Avant même sa conférence de presse du 23 mai, organisée à l’occasion de son  retrait de la vie politique, Bruno Mégret réglait déjà ses comptes avec le Front national, qu’il juge responsable de son échec.

Dans le dernier numéro du Chêne, le bulletin du MNR, celui-ci signait, en effet, un article d’une rare violence contre son ancien parti : Le FN, écrivait-il, représente maintenant une structure obsolète totalement rétive à toute rénovation. Il se délite en hommes, en moyens, en idées et en crédibilité.

Moins d’un mois avant d’annoncer son propre départ à l’étranger, celui-ci concluait curieusement : le Front national est en train de quitter la scène politique. Reste que son affrontement avec le FN n’est pas seul responsable, selon l’un de ses proches, de son « retrait » : La plupart de ceux qui l’avaient suivi jusque-là, comme Annick Martin, vice-présidente du MNR, s’apprêtaient à le quitter pour rejoindre un nouveau parti qui sera prochainement lancé, la Nouvelle Droite populaire.

Selon le même, le MNR ne survivra pas à Mégret. Il pourra être prochainement dissous.



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 10:29


Roland Hélie
Directeur de Synthèse nationale


A quelques jours de la première convention nationale de la Nouvelle Droite Populaire, qui se déroulera dimanche prochain, 1er juin, à Paris, la nouvelle crise qui vient d’éclater au sein du Front national, opposant l’agitateur Alain Soral au clan mariniste, semble confirmer l’état de déliquescence dans lequel se trouve le FN. Je ne m’étendrai pas là-dessus. Les faits sont là, certains peuvent les regretter mais force est de reconnaître que, de crises en scissions et d’erreurs stratégiques en exclusions massives, le FN a perdu toute crédibilité au sein de notre famille politique. Il est temps de tourner la page.

 

Parallèlement à cela, le pouvoir sarkozien qui avait un moment su parfaitement capter une partie non négligeable de la « clientèle » traditionnelle de la Droite nationale accentue depuis des mois son « ouverture à gauche » au nom d’une supposée stratégie d’isolement de celle-ci. Non seulement cette stratégie ne semble pas atteindre les objectifs espérés - comme on l’a vu lors des municipales la gauche est toujours là -, mais, de surcroît, l’électorat « droitiste » de Nicolas Sarkozy se détache de plus en plus de lui pour se réfugier dans l’abstention.

 

Toutes les conditions sont donc réunies pour que puisse enfin émerger dans notre pays une véritable formation de droite, attachée à notre indépendance nationale et résolument tournée vers l’Europe, foncièrement opposée à la mondialisation débridée mais garante des libertés économiques pour nos entreprises, une formation politique totalement opposée à l’invasion qui menace notre civilisation et qui mettra au premier plan de ses préoccupations la défense de notre identité française et européenne… Cette formation, c’est la Nouvelle Droite Populaire et dimanche prochain elle deviendra une réalité.

 

Dimanche prochain, nous entamerons un nouveau chapitre de la grande histoire de la droite nationale, je vous invite à venir nombreux nous rejoindre pour l’écrire ensemble…

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 17:59


La Nouvelle Droite Populaire, qui sera portée sur les fonts baptismaux, dimanche 1er  juin, est issue d’un constat : l’échec programmé du Mouvement National, qui s’est transformé en petite boutique familiale, a entraîné une sorte de « nervous breackdown », pour reprendre le titre d’une chanson des Rolling Stones des années 70. Un effondrement nerveux de l’électorat, où l’habileté du bonimenteur Sarkozy n’a fait que surfer sur une triste réalité : un corpus idéologique vidé de ses fondamentaux, des comportements médiocres et arrogants, des provocations (que je ne condamne pas, car la liberté de parole doit être totale), qui vont de pair avec des appels aux « branches de l’arbre France ». Comprenne qui pourra…

 

Ceux qui, comme moi, côtoient de près le Vlaams Belang, sont stupéfaits par les différences comportementales. Au Vlaams Belang, il existe une chaleur, une sincérité, un vrai respect des militants. Les dirigeants, qui sont « Primum inter Pares » (les premiers au sein d’égaux), sont comme des poissons dans l’eau parmi leurs militants. Pas garde du corps, pas de culte du chef, une modestie comportementale, un esprit d’amitié et une chaleur combattante…

 

Nous devons nous en inspirer et jeter à la poubelle de l’histoire les modes de fonctionnement périmés.

 

Ce qui signifie : respect absolu des différentes sensibilités, nationalistes, identitaires, régionalistes, catholiques, ou non, autour d’un tronc commun qui a pour nom : défense intransigeante ne nos identités régionales, nationale et européenne.

 

Et une règle intangible : le respect des militants et des électeurs. Les cadres et dirigeants sont à leur service, et non l’inverse.

 

Le retrait de la vie politique de Bruno Mégret confirme la nécessité de constituer ce grand rassemblement des énergies. Je l’ai bien connu et apprécié. Il fut, en même temps que moi, député à l’Assemblée nationale, et le directeur de la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 1988. Je faisais alors partie de l’équipe d’organisation : c’était un remarquable organisateur doué d’une capacité conceptuelle exceptionnelle et d’une vive intelligence.

 

Je sais que beaucoup l’ont critiqué, lui reprochant de les avoir menés dans une aventure sans issue. Mais avait-il le choix ? Je crois que non. Et, après tout, personne n’était obligé de le suivre… J’espère qu’il reviendra de son exil, il a sa place parmi nous.

 

J’appelle les militants, les cadres, les intellectuels de la mouvance nationale, régionaliste et identitaire, à se rassembler autour de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Constituons ensemble le mouvement de résistance et d’espérance, ancré dans la tradition et projeté dans la modernité.

 

 

Robert Spieler
Ancien député

 

 Le blog de Robert Spieler 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information