Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 01:23

 

 

Capture 2.JPG

Diffusez ce document cliquez ici

Soutenez notre campagne cliquez là

Signez la pétition cliquez ici

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 00:29

 

sos racisme 2

Depuis vendredi dernier, nous avons mis en ligne sur Synthèse nationale et sur le site de la NDP (cliquez ici) une pétition pour demander la dissolution de l’officine anti-nationale SOS RACISME. Très vite cet appel a commencé à circuler sur ce qu’il est convenu d’appeler les réseaux sociaux.

En quatre jours, nous avons reçu près de 420 messages de soutien (identifiés) ce qui est énorme pour une organisation comme la nôtre. Nous avons rédigé un nouveau tract (en PJ) qui est adressé à chacun des signataires. Nombreux sont ceux qui nous réécrivent pour nous informer qu’ils ont commencé à distribuer ce tract autour d’eux.

Le succès de cette initiative prouve que nos compatriotes sont de plus en plus nombreux à chercher à se mobiliser contre le Système et ses avatars. SOS RACISME étant l’un des plus voyants d’entre eux.

Nous devons donc amplifier cette campagne. N’hésitez-pas à diffuser autour de vous notre appel que vous retrouverez sur le site de Synthèse nationale ou sur les sites de la NDP. Diffusez aussi le tract, soit en l’imprimant et en le photocopiant, soit en le faisant suivre auprès de vos contacts par internet.

Dans quelques jours, un document argumentaire contre SOS RACISME sera publié. Vous pourrez aussi le faire suivre.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette campagne.

Nous tenons aussi à remercier les nombreux sites et blogs qui ont relayé notre initiative.

Imprimez et faites circuler ce tract cliquez ici

Signez la pététion cliquez ici (n'oubliez pas de mentionner vos coordonnées)

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 21:22

 

L’ARNAQUE "SOS RACISME"

A ASSEZ DURE !

 

■ Depuis plus de 25 ans, « SOS Racisme », officine grassement financée par les subventions publiques, joue sur la crédulité et les bons sentiments d’une jeunesse anesthésiée par les médias pour imposer la destruction de nos identités régionales, nationale et européenne.

 

■ Depuis plus de 25 ans, en pratiquant la culpabilisation systématique de notre peuple, « SOS Racisme » s’est aussi imposée comme l’un des principaux vecteurs de l’islamisation de notre pays.

 

■ Or, aujourd’hui, les scandales éclatent au grand jour. En réalité, depuis plus de 25 ans, « SOS Racisme » s’avère n’être qu’une pompe à fric qui ne sert qu’à financer une poignée de politicards, issus de la mouvance gauchiste, et recasés au Parti socialiste, au premier rang desquels on retrouve Harlem Désir.

Cette arnaque morale et financière doit cesser !

Toute la classe politique est mêlée de près ou de loin à cette escroquerie. Que ce soit par dogmatisme idéologique ou tout simplement par trouille de se voir qualifier des pires intentions, la gauche comme la droite ont largement contribué au financement de « SOS Racisme ».

EXIGEONS LA DISSOLUTION DE « SOS RACISME » !

Il faut en finir avec ces associations parasitaires qui, au nom de vertueuses idées, assassinent notre identité et se remplissent les poches sur le dos des contribuables français.

 

Cette sinistre mascarade doit cesser. La revue Synthèse nationale, soutenue par la Nouvelle Droite Populaire, au nom du Peuple français, exige la dissolution immédiate de « SOS Racisme » et la traduction devant les tribunaux de ces responsables peu scrupuleux. Il s’agit là d’une œuvre de salubrité publique…

 

Diffusez le tract suivant cliquez ici

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 09:16

 

548.jpg

Soutenez notre campagne pour demander la dissolution de l'officine "SOS racisme" !

Adressez-nous vos coordonnées (nom, prénom, adresse, courriel) en indiquant :

"Je soutiens votre campagne

pour la dissolution de SOS racisme"

à l'adresse suivante :

synthesenationale@club-internet.fr

Reproduisez et diffusez le tract : cliquez ici

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 12:19

 

get-aspx.jpgPierre Vial

La pantalonnade qu’offre, comme spectacle récréatif, aux Français l’UMP est révélatrice de l’état de décomposition d’un Système usé jusqu’à la corde. C’est « un règlement de compte entre clans », écrit Le Monde (23 novembre). Qui pourrait en douter ? On n’en est pas encore au flingage, de style corse, mais regardez les images transmises par les media : si les yeux étaient des pistolets, il y aurait déjà une hécatombe… Comment mouvement, l’UMP, qui est devenu un champ de ruines, pourrait-il sérieusement se positionner en recours face au Parti socialiste ?

Celui-ci, d’ailleurs, n’a pas de quoi pavoiser et a du souci à se faire, tant il n’est pas à même de donner de leçons à quiconque. Son chef (?), François Hollande, et son sous-chef (?), Jean-Marc Ayrault, empêtrés dans leurs contradictions, font preuve d’un amateurisme qui a de quoi déconcerter leurs plus farouches partisans. Par exemple, la valse hésitation concernant le « mariage » entre homosexuels de tous poils a suscité l’ire des intéressé(e)s, qui parlent de « capitulation » et, sûr(e)s des appuis sur lesquels ils (elles) peuvent compter dans les media (où sont installé(e)s beaucoup d’entre eux et d’entre elles…), posent leurs redoutables ultimatums : un gouvernement qui ne satisferait pas leurs goûts très particuliers serait, quoi qu’il en dise, affreusement réactionnaire (et peut-être même quelque peu fasciste…).

Devant ce spectacle de cirque, les gens sensés ne peuvent qu’en conclure qu’il est urgent de refuser de participer, d’une façon ou d’une autre, à une telle mascarade. Un seul mot d’ordre, donc : gauche ? droite ? Tous des guignols. Alors, sans nous.

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 11:21

 

imagesCAZ23P61.jpg

Cette fin de semaine est marquée par la multiplication des démonstrations de force, au demeurant plutôt réussies, contre la pitoyable prétention d’imposer le « mariage pour tous ».

 

Cela amène à quelques réflexions. Tout d’abord, pour que les choses soient claires, considérons que les relations amoureuses, fussent-elles homosexuelles, sont l’affaire de chacun et que les jugements, souvent moqueurs et parfois teintés d’une certaine dose d’hypocrisie, portés par les autres n’ont pas à entrer dans le débat actuel. L’homosexualité a toujours existée et existera toujours. On peut peut-être le déplorer, mais il en est ainsi. D’ailleurs, le problème n’est pas là.

 

Le vrai problème, c’est lorsque celle-ci commence à être facilitée, voire promotionnée, par le pouvoir en place comme c’est le cas en ce moment avec l’instauration programmée d’une parodie de mariage (que personne à part quelques agités ne demandait vraiment…) qui relève plus du ridicule absolu que d’autre chose.

 

Ce projet, qui tombe à pic pour masquer l’incompétence gouvernementale à gérer la crise actuelle, relève en fait de la volonté de l’hyper-classe mondialiste, dont Hollande et sa clique ne sont que les larbins, de détruire les piliers de notre civilisation ancestrale au premier rang desquels figure la conception traditionnelle et logique de la famille. De plus, derrière le "mariage" homo se profile déjà la sordide "théorie du genre" dont, rappelons-le au passage, on doit au précédent gouvernement (Fillon) l'introduction à l'Ecole. Une fois les repères supprimés et les racines détruites, il sera encore plus aisé pour les tenants de la haute-finance apatride de manipuler notre peuple afin de le transformer en un troupeau docile de consommateurs faciles à exploiter.

 

Toutefois, les prétentions génocidaires des prétendus maîtres du monde se heurtent à la volonté populaire. La réussite des manifestations contre la légalisation du « mariage » gay, et au-delà le droit à l’adoption, en est la preuve flagrante. Comme quoi, et quoi qu'on en dise, notre peuple n'est pas encore tout à fait anesthésié. Raison de plus pour amplifier la résistance.

 

Roland Hélie

Directeur de

Synthèse nationale

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 11:33

 

DSC_8987-7a848.jpg  DSC_9038-a8f44.jpg

 

Source Le nouveau NH cliquez ici

Placée comme chaque année sous la houlette de son directeur Roland Hélie assisté de nombreux collaborateurs, la 6e journée Nationale et identitaire s’est déroulée ce dimanche 11 novembre devant un public nombreux estimé à plus d’un demi-millier de personnes.

Cette réunion qui avait pour thème « FACE A LA CRISE, UNE AUTRE EUROPE », aura permis à de nombreuses personnalités issues des courants nationalistes et identitaires les plus conscients des vrais enjeux auxquels la France se trouve aujourd’hui confrontée de venir exprimer leur point de vue sur le sujet. Pas moins de 17 orateurs se sont relayés à la tribune tout au long de la journée pour faire le constat d’une Europe livrée aux caprices de l’hyper-classe mondialiste qui n’aspire qu’à perpétuer les privilèges qu’elle s’est octroyée sur le dos de peuples européens de plus en plus massifiés et dépossédés de leur identité à coups d’immigration massive.

La crise dont pâtit l’Europe est tout aussi morale et spirituelle qu’économique ont fait observé plusieurs orateurs. Si les peuples européens ne relèvent pas la tête et ne se réapproprient pas les valeurs qui ont fondé leurs cultures et engendré leur civilisation commune, en d’autres termes s’ils acceptent comme il leur est instamment demandé de renoncer à leur identité, alors le marasme économique qui de proche en proche gagne les nations de l’Europe ira en s’accentuant. Autrement dit le redressement de l’Europe passera par le renouveau intellectuel et spirituel de ses élites et non pas par l’affairisme de banques dont le seul souci est encore de tirer profit de la crise.

La revue Synthèse nationale œuvre à cette prise de conscience a souligné l’ancien député Robert Spieler, sans se cacher les difficultés qu’il y aura à convaincre que la décadence n’est pas une fatalité. Carl Lang, Président du Parti de la France, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, Pierre Vial, Président de Terre et Peuple, Alexandre Gabriac, Président des Jeunesses nationalistes, Serge Ayoub, Président de 3e Voie, ainsi que tous les intervenants étaient venus livrer le même message d’espoir nourri de leur profond attachement à la civilisation européenne.

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:25

 

SN-6-JNI-Programme-Flyer.jpg

 

  6 JNI Pécharman L

 

6-JNI-Rolinat-JC.jpg

 

6-JNI-Helie-R.jpg

 

6 JNI Spieler Robert 

 

6-JNI-Banderole-Abnt.jpg 

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 10:27

 

2072433876.jpgPierre Vial

 

Sciences Po Paris fut longtemps une grande école cultivant le goût de l’excellence, où furent formés nombre d’hommes et de femmes politiques, ainsi que de grands fonctionnaires cultivant la tradition du service de l’Etat. Ce temps est révolu. Car un homme, par aveuglement idéologique mais aussi goût de l’argent, a tout fait pour qu’il en fût ainsi.

 

Cet homme s’appelait Richard Descoing. Il a trouvé la mort dans une chambre d’hôtel à New York, son décès ayant eu lieu dans des conditions assez glauques, liées semble-t-il à ses goûts homosexuels (mais les enquêteurs ont été d’une grande discrétion sur cette affaire, évidemment sur ordre, car elle faisait mauvais genre…). Les autorités officielles, les milieux intellos, les media, en une touchante unanimité, ont dit leur regret de voir disparaître un homme aussi exceptionnel. C’est que le directeur de Sciences Po, qui faisait partie du sérail, avait réalisé le vieux rêve de certains : casser le bel outil – et aussi le symbole – qu’était cette école, en supprimant le recrutement sélectif des étudiants, basé sur l’excellence, fruit de l’intelligence et du travail, pour mettre à la place un système démagogique, dont la base était l’accueil, sans concours ni examen (c’est traumatisant et carrément réactionnaire) de « jeunes » issus de la « diversité », venant des banlieues les plus pourries (pardon : des « cités en difficultés »).

 

Mais la Cour des comptes a remis les pendules à l’heure : elle « dénonce la gabegie de Sciences Po Paris » (titre d’un article sur six colonnes dans Le Monde du 9 octobre 2012) et « fustige la gestion dispendieuse de l’ex-directeur » tout en réclamant « des réformes profondes de structure ». Ceci dans le cadre d’un rapport de 210 pages qui, dixit Le Monde, est « un long réquisitoire » décrivant « une fuite en avant financière » et « une gestion peu scrupuleuse des deniers publics » dont s’est rendu coupable feu Richard Descoing et ses petits copains qu’il avait invités à la table du festin, aux frais de la République (c'est-à-dire du contribuable, le ministère de l’enseignement supérieur ayant augmenté de 33,3 % en cinq ans sa subvention à Sciences Po). Ainsi, les dirigeants de Sciences Po s’octroyaient de très grosses primes, en dehors de tout circuit administratif normal (qui aurait pu se montrer trop curieux). Ces « petits arrangements entre amis » (nous citons toujours Le Monde…) ont permis au patron de Sciences Po d’augmenter sa rémunération annuelle de 60,4 % entre 2005 et 2011, pour atteindre 537 246 euros en 2010 (n’importe quel prof de fac pourra faire la différence avec son traitement…). Jean-Claude Casanova, président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP, qui gère Sciences Po), en a profité pour porter sa prime, en 2009, à 69 000 euros. Quant aux enseignants-chercheurs, ils n’effectuaient que 30% de leur service… tout en étant payés à 100% pour un travail aux deux tiers non effectué. La Cour des comptes dénonce aussi des avantages en nature : par exemple, un directeur de centre de recherche a bénéficié gracieusement pendant cinq ans d’un logement de fonction situé rue d’Ulm. C’est pas du beau monde, tout ça ?

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 00:39

 

SN 6 JNI Programme.jpg

 

Chers Amis,

Depuis septembre 2008 une crise, sans doute aussi grave que celle de 1929, asphyxie l’Europe. La France n’échappe pas à cette situation de plus en plus préoccupante. Aucun gouvernement, ni aucun parti du Système, ne semble capable d’apporter des solutions efficaces pour sortir de ce marasme. Les peuples européens ne croient plus en leurs dirigeants, pire encore, ils ne croient plus dans leur avenir…

En réalité, cette crise remonte à beaucoup plus longtemps. Depuis une soixantaine d’années, l’Europe que l’on nous propose, ou plutôt que l’on nous impose, n’est qu’un ersatz imaginé et réalisé par des technocrates serviles, dénués de toutes conscience nationale ou identitaire, dont la seule raison d’être est de servir, sur notre continent, les intérêts de l’hyper-classe mondialiste. Ils ont livré l’Europe, et les nations qui la composent, au bon vouloir des prédateurs de la Goldman & Sachs et autres banques apatrides…

Alors, un autre destin pour l’Europe est-il possible ? Certainement, mais celle-ci devra vite rompre avec les carcans qui lui sont jusqu’à présent imposés. Tout est une question de volonté.

C’est de tout cela dont il sera question lors de notre 6e Journée nationale et identitaire que nous organisons le Dimanche 11 novembre prochain (de 11 h à 18 h) à Paris, au Centre de conférences Eurosites (8 bis, rue de la Fontaine au Roi Paris XIe – métros République ou Goncourt).

Cette 6e Journée de Synthèse nationale, qui marquera le 6e anniversaire de notre revue, a la volonté d’ouvrir des pistes nouvelles pour une autre Europe, des pistes aussi éloignées les unes que les autres du libéralisme et du socialisme…

De nombreux orateurs interviendront au cours des différentes tables-rondes (Arnaud Raffard de Brienne, écrivain, Philippe Randa, écrivain, Luc Pécharman, du Bureau de la Nouvelle Droite Populaire, Hugo Lesimple, directeur de Salut public, Jean-Claude Rolinat, écrivain et membre du Bureau de la NDP, Serge Ayoub, porte-parole de 3e voie, Francis Bergeron, écrivain et journaliste, Lionel Baland, spécialiste des droites nationales et identitaires en Europe, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, Alexandre Gabriac, Président des Jeunesses nationalistes, Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, André Gandillon, du journal Militant...), ainsi que lors de la séance de clôture à partir de 16 h. (Pierre Vial, Robert Spieler, Roland Hélie et Carl Lang)…

 

De plus, à l’occasion de ce grand rendez-vous nationaliste et identitaire, nous éditerons un ouvrage collectif, auquel a contribué une vingtaine de personnalités, tant françaises qu’européennes, de notre famille d’idée. Ce livre de 150 pages reprendra la thématique de la journée « Face à la crise, une autre Europe ». Il vous sera proposé sur place le dimanche 11 novembre, mais vous pouvez aussi le commander dès maintenant.

Depuis 6 ans maintenant, Synthèse nationale, à travers sa revue (29 numéros sortis + 3 numéros hors-série), ses réunions, conférences, colloques, journées nationales et identitaires, ses éditions (Les Bouquins de Synthèse nationale, créées au mois de février dernier, déjà 4 ouvrages édités), grâce à son influence au sein de la Nouvelle Droite Populaire et son rôle dans la création de l’Union de la Droite Nationale, de par ses relations de confiance qu’elle a établie avec les formations actives de notre famille politique, par ses campagnes militantes (diffusion – à 6 000 exemplaires - du Guide de survie en société islamique a cours de l’été dernier), contribue activement au développement du combat national dans notre pays. Notre revue a répondu ainsi à la mission qu’elle s’était fixée lors de son lancement, en novembre 2006, à savoir remobiliser la Droite nationaliste, populaire, sociale et identitaire. Tout cela a été possible grâce à la fidélité et à la générosité de nos abonnés qui sont, soit dit en passant, de plus en plus nombreux. Aujourd’hui, compte tenu de la situation catastrophique dans laquelle plonge notre pays et les menaces de plus en plus pressantes qui pèsent sur notre identité, nous devons amplifier notre action. Pour cela, nous avons besoins de votre aide. Et le meilleur moyen de nous aider, c’est de s’abonner à la revue Synthèse nationale. En vous abonnant, non seulement vous recevrez tous les deux mois notre revue politique et culturelle (120 pages en moyenne), mais, en plus, vous aiderez notre organisation à se développer et à diffuser vos idées…

En espérant que nous nous retrouverons encore plus nombreux le dimanche 11 novembre prochain à Paris lors de notre 6e Journée nationale et identitaire, recevez, Chers Amis, l’expression de nos sentiments nationalistes les plus dévoués.

Roland Hélie

 

Lettre adressée aux amis de SN cliquez ici

Invitation à la 6e JNI cliquez là

Bulletin réponse cliquez ici

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information