Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 16:12

images (1).jpgLa délégation de la Nouvelle Droite Populaire pour le département de l’Hérault dispose désormais d’un site internet.  Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

 

Samedi prochain, 25 avril, à 17 h 30, elle organise une réunion à Sète sur le thème « Tous unis pour défendre notre identité », en présence de Robert Spieler, délégué général de la NDP, de François Ferrier, Conseiller régional de Lorraine, et de Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale.

 

Les lecteurs et amis de la région sont invités à assister à cette conférence.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 23:51

 

Communiqué de François Ferrier, Conseiller régional NDP de Lorraine :  

 

La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité - organisme de délation antifrançais - propose, dans une délibération du 15 avril 2009, de supprimer les conditions de nationalité pour l’accès à la fonction publique en France. 

La provocation scandaleuse de cette structure politique, qui entend favoriser la préférence étrangère, s’inscrit dans une volonté délibérée de détruire l’identité française.

La Nouvelle Droite Populaire s’oppose fermement à cette recommandation.

Monsieur Schweitzer (président de la HALDE), il est minuit moins cinq.

Les Français en ont assez de vos provocations alors qu’ils subissent, toutes générations confondues, le chômage, la précarité, l’effondrement de leurs valeurs, ainsi que le mépris des castes politiciennes et des lobbies mondialistes.

Les emplois dans les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les entreprises publiques doivent être réservés exclusivement aux seuls Français (interdits aux bi-nationaux) qui respectent les fondements de civilisation mis en place dans les nations européennes depuis un millénaire.

Ce n’est pas du protectionnisme, c’est du bon sens économique et social pour la sauvegarde de la France et des Français d’aujourd’hui et de demain.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 20:17

 
Editorial de Roland Hélie
publié dans le n°13
 de la revue
Synthèse nationale :

 

Nous n’avons pas comme principe fondamental de considérer les élections, quelles qu’elles soient, comme l’élément majeur, voire unique, de l’engagement politique. Nous savons que l’électorat est versatile et que le Système est verrouillé de telle façon que, à moins de disposer de la majorité, ou d’être une minorité incontournable, notre influence dans les assemblées demeure réduite, pour ne pas dire inexistante. Nous constatons aussi que, actuellement, le vent ne souffle pas vraiment dans nos voiles. Voilà pourquoi nous considérons que, au-delà des récurrentes joutes électorales, le combat que nous menons doit être un combat quotidien d’implantation en profondeur qui, de par la formation et la détermination de nos cadres et militants, permettra, un jour, d’ouvrir les yeux de nos compatriotes.

 

Car si le vent ne souffle pas dans nos voiles, force est de constater que la tempête pointe son nez à l’horizon. D’année en année, d’échéances électorales en échéances électorales, la réalité demeure la même : la pression migratoire qui pèse sur la France et sur l’Europe s’accentue et les fondements de notre civilisation sont de plus en plus rongés par l’implantation durable et grandissante de masses venues d’ailleurs.

 

Depuis l’élection présidentielle de 2007, dernière échéance importante en date, combien de quartiers sont devenus des zones de non-droit ? Combien de mosquées ou d’écoles coraniques se sont-elles implantées sur notre territoire ? Combien de jeunes Français « de souches » se sont-ils laissés convertir à l’Islam ? Combien de clandestins hors-la-loi se sont installés en France ? Nombreuses sont les questions de ce type que nous pourrions poser en connaissant, hélas, parfaitement les réponses. Celles-ci sont édifiantes. Les promesses de Nicolas Sarkozy auront, le temps d’une élection, convaincu quelques naïfs. Mais ces promesses n’étaient que des promesses et les résultats, deux ans après son accession à la présidence de la République, tardent à venir. Et, si vous voulez notre avis, ils ne viendront jamais. Et quand bien même Sarkozy eût été sincère lors de sa campagne présidentielle, il n’aurait jamais pu appliquer ses promesses, car il est et il demeure avant tout un pur produit du Système.

 

Ce Système dont le seul objectif est l’anéantissement total des identités et des souverainetés au profit d’un vaste conglomérat mondialisé et métissé, composé de citoyens apatrides malléables à merci, de consommateurs dociles juste bons à avaler sans broncher les poncifs du politiquement correct et d’idoles préfabriquées sorties de l’imagination de quelques décérébrés qui se moquent totalement de toutes nos références historiques et qui placent la soif du profit immédiat au premier rang de leurs préoccupations.

 

Accepter sans réagir ?

 

Faut-il pour autant s’accommoder de cette situation en la mettant au rang d’une fatalité contre laquelle rien ne serait possible ? Faut-il pour autant accepter la fin programmée de la civilisation européenne sans réagir et sans chercher à inverser ce que certains appellent piteusement le « sens de l’histoire » ?

 

Jusqu’à ces derniers mois, il semblait inéluctable, pour beaucoup de nos amis, que le mouvement national, dans son ensemble, était sur une pente déclinante contre laquelle plus rien n’était faisable. Chacun s’accordait pour considérer que le déclin du Front national entraînerait l’ensemble des forces nationales et identitaires vers l’atomisation. De revers électoraux en échecs politiques, ce qu’il est convenu d’appeler la « droite de conviction » semblait engagé dans la voie de la marginalisation, voie royale vers la disparition. Cette analyse est confortable et permet surtout de légitimer l’inaction ou, pire encore, l’enfermement idéologique. Lorsque tout s’en va, il ne reste plus que la pureté… Combien de fois avons-nous entendu chanter cette rengaine facile ?

 

Nous allons peut-être vous sembler angéliques mais, pour notre part, nous ne pensons pas que nos idées soient définitivement condamnées à disparaître.

 

Déjà en 1981, au lendemain de l’arrivée des socialo-communistes au pouvoir, bon nombre de nationalistes, qui avaient été jusque là des militants exemplaires, nous expliquaient que le mouvement n’avait plus d’avenir et qu’il était temps de penser à se reconvertir dans les partis qui composaient alors « l’opposition convenable ».  Nous étions bien peu à penser le contraire et force est de reconnaître que nous avions raison. D’ailleurs, quatre ans plus tard, 35 députés nationaux entraient à l’Assemblée. La suite, vous la connaissez…

 

De la même façon, aujourd’hui, il est courant d’entendre moultes lamentations sur l’état de division apparente qui sévirait au sein de notre famille. Nous croyons qu’il faut relativiser tout cela. Pendant 25 ans, le mouvement national a vécu sous une espèce de chape de plomb à la fois organisationnelle et programmatique que certains comparent, à juste titre, à une sorte de  führerprinzip. Au moment où cette chape de plomb est en train de craquer, faute d’avoir su assurer sa pérennisation, il est tout à fait normal que l’on assiste à un tel phénomène. Chacun retrouvant plus ou moins sa liberté d’action, il est logique que l’on observe une multiplication des initiatives. C’est même plutôt sain. Cela prouve que la vitalité est toujours là. Néanmoins, il faudra aussi que ce foisonnement finisse par converger vers un objectif commun, celui de voir triompher notre lutte. Synthèse nationale, pour sa part, fidèle à sa vocation, entend contribuer à cet objectif.

 

Pour notre camp, tout est possible…

 

Or, la preuve que rien n’est impossible vient de s’étaler sous nos yeux. Ainsi, le 9 mars dernier, à Paris, ce qui aurait semblé inimaginable il y a encore un an s’est réalisé. Devant un parterre de journalistes et de télévisions, Carl Lang, député européen et fondateur du Parti de la France, Annick Martin, secrétaire générale du Mouvement national républicain créé par Bruno Mégret, Jean-Claude Martinez, député européen et président de la Maison de la vie, et notre ami Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, annonçaient la volonté de ces quatre formations essentielles du mouvement national et identitaire de travailler dorénavant ensemble. Ce regroupement historique des bonnes volontés, au moment où certains se complaisent dans la déchéance et où d’autres se réfugient dans le désespoir, est la preuve flagrante que nous sommes capables de relever la tête.

 

Lors des prochaines élections européennes, Carl Lang mènera une liste d’union des forces nationales et identitaires dans la circonscription du grand Nord-Ouest, Jean-Claude Martinez en conduira une dans le Sud-Ouest, d’autres listes verront probablement le jour dans d’autres circonscriptions. Ces listes, labellisées du Parti de la France, comprendront des candidats de la NDP et du MNR. Elles seront la preuve que l’état d’esprit que nous essayons d’insuffler dans notre camp depuis la création de Synthèse nationale commence à se concrétiser. De plus, il est important de souligner que cette entente ne se résumera pas à la campagne des élections européennes. Elle continuera par la suite, avec comme objectif de redonner à notre peuple une espérance digne de ce nom. Une espérance de voir une France redevenir française dans une Europe réellement européenne.

 

Car l’Europe européenne, c’est justement le but ultime de notre combat. Nous savons que les dangers auxquels nous faisions allusion au début de cet éditorial ne sont pas des dangers qui menaceraient exclusivement la France. Ce sont des dangers qui concernent toute l’Europe et la réponse qu’ils méritent sera une réponse européenne. Ce qui est vrai par exemple à Chelles, en Seine-et-Marne, où la municipalité de gauche vient d’octroyer un terrain municipal pour construire une nouvelle école musulmane, est aussi vrai à Cologne, en Allemagne, où doit être édifiée prochainement la plus grande mosquée d’Europe. Partout, l’opposition des nationaux, dans leur ensemble, s’organise. Elle répond ainsi à la capitulation des élus du Système, qu’ils soient de la droite affairiste ou de la gauche dogmatique, qui préfèrent, afin d’acheter provisoirement leur tranquillité, céder aux exigences des associations musulmanes plutôt que leur résister. Un jour viendra où ils paieront très chers leur couardise, qui s’assimile de plus en plus à une sorte de collaboration avec l’occupant.

 

Cologne, première bataille de la résistance européenne

 

A Cologne, justement, le samedi 9 mai prochain, c’est à une véritable mobilisation européenne que nous participerons. Autour de nos amis de Pro Köln, qui mènent une résistance héroïque, se réuniront toutes les forces vives du mouvement identitaire européen. La France sera représentée par Robert Spieler et Carl Lang qui conduiront une forte délégation d’élus et de militants du PDF, de la NDP et du MNR. Il y aura aussi la Ligue du Nord italienne, le FPOë autrichien, des Espagnols, des Anglais et, bien sûr, en première ligne, notre camarade Filip Dewinter, porte-parole du Vlaams belang, qui a entrepris depuis un an de mettre en place une véritable réaction européenne contre l’islamisation de nos villes.

 

Le 20 septembre dernier, toute la racaille gauchiste et islamiste implantée en Europe s’était donnée rendez-vous à Cologne pour interdire le premier congrès organisé contre la construction de cette méga-mosquée. Le 9 mai, c’est toute l’Europe européenne qui viendra relever le défi pour sauver l’honneur de notre civilisation. La résistance sera européenne, ou ne sera pas !

Abonnez-vous à Synthèse nationale


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 08:47

Au sommaire de ce numéro 13 :

 

- La résistance sera européenne ou ne sera pas… l’éditorial de Roland Hélie

- Pour en finir avec les poncifs sur l’immigration… Philippe Randa

- Les Grandes écoles jouent la diversité… Arnaud Raffard de Brienne

- Cologne : Pro Köln s’oppose à la construction de la mosquée… Lionel Baland

- Proche Orient : la partition comme solution… Jean-Claude Rolinat

- Oncle Sam est dans le coma… Pieter Kerstens

- Nathalie Artaud du nouveau à LO… Patrick Parment

- Petit mémento à l’usage de ceux qui veulent être élus ou réélus… Robert Spieler

- Une rencontre avec Gabriele Adinolfi, un des fondateurs de Terza posizione

- L’incroyable confession négative de Richard Millet… Francis Bergeron

Et de nombreux autres articles, débats, rubriques et annonces…

 

120 pages, 12,00 Euros

 

Synthèse nationale est en vente à la Librairie Primatice 10, rue Primatice Paris XIIIème (métro Place d’Italie)

 

Avez-vous pensé à vous abonner ?

 

Abonnez-vous à la revue politique, culturelle, nationale et identitaire. Bulletin d’abonnement.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 18:11

Robert Spieler 6.jpgPar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Ségolène Royal vient de demander pardon aux Africains pour les propos tenus à Dakar, il y a deux ans, par Nicolas Sarkozy, suscitant une vive polémique. « L’homme africain n’est pas rentré dans l’histoire », disait le président de la République.

Faisons le bilan de la colonisation de l’Afrique par la France. A première vue, ce bilan est sans appel. Quelques chiffres : 2 000 dispensaires, 600 maternités, 40 hôpitaux, 18 000 kms de voies ferrées, 215 000 kms de pistes principales utilisables en toute saison, 50 000 kms de routes bitumées, 63 ports équipés et 196 aérodromes. Quelques 16 000 écoles primaires et 350 établissements secondaires, 96% des instituteurs étant Africains. La colonisation était à ses débuts une idée de gauche. Jules Ferry déclarait : « Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». Léon Blum, autre figure tutélaire de la gauche, déclarait quant à lui en 1925 : « Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture ».

Les conséquences de la colonisation furent en réalité désastreuses pour la France, mais aussi pour l’Afrique. Les investissements dans les infrastructures en Afrique et les subventions aux productions agricoles des colonies ont coûté bien plus cher que ce qu’ils ont apporté à la métropole. Ce fut aussi le cas de l’Algérie dont les produits agricoles et industriels étaient achetés par la métropole à des prix prohibitifs. On chiffre à 70 milliards de Francs Or (valeur 1913) le déficit global de la colonisation de l’Afrique, soit trois fois le montant du plan Marshall d’aide à la reconstruction de la France au lendemain de la Seconde guerre mondiale.

Certes, l’Afrique constitua un réservoir de matières premières pour les industries métropolitaines et des débouchés pour des biens et services. De grands groupes en profitèrent. L’industrie textile se développa grâce au coton importé des colonies, Clermont-Ferrand prospéra grâce au caoutchouc, le savon de Marseille grâce à l’huile de palme… Mais à quel prix pour la France, mais aussi pour l’Afrique ? Le recrutement et les travaux forcés non rémunérés firent des dizaines de milliers de morts. L’arrivée brutale de la médecine occidentale généra une brutale chute de la mortalité infantile, amenant une explosion démographique catastrophique. Les zones culturelles et ethniques naturelles furent charcutées au profit de découpages arbitraires qui expliquent aujourd’hui les guerres et tensions entre Etats artificiels. L’importation de nouveaux modèles culturels, religieux et philosophiques brisa les référents traditionnels. L’importation des nouvelles religions, dont celle des Droits de l’Homme, cassa les hiérarchies naturelles. La démocratie et l’égalité entre les hommes étaient aux antipodes des structures organisationnelles de l’Afrique. On mesure aujourd’hui la calamité de l’action de ceux qui expliquèrent aux Hutus majoritaires que leurs maîtres Tutsis n’avaient pas à les diriger. Quant aux enseignants qui firent croire aux petits Africains que leurs ancêtres étaient Gaulois…

Aujourd’hui, certes aucun Africain ne croit plus que son ancêtre était Gaulois. Mais des centaines de milliers d’entre eux campent sur notre sol. L’Afrique n’est certes pas devenue européenne, mais la France et l’Europe deviennent africaines.

L’immigration est la conséquence ultime de la colonisation. Oui, décidément, la colonisation fut une catastrophe pour la France et pour l’Europe.



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 10:20


Par Robert Spieler

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

 

images.jpgLes chiffres communiqués par l’INSEE autorisent certains commentateurs à plastronner : 834 000 naissances recensées en France en 2008 pour une population de 64,3 millions d’habitants, soit un taux de fécondité de 2,02 enfants par femme. On considère que le taux de fécondité doit se situer à 2 pour permettre le renouvellement des générations et éviter ainsi qu’un pays se dépeuple. L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne présentent des chiffres catastrophiques de l’ordre de 1,3/1,5. D’ici 50 ans, la population de ces pays aura diminué de moitié si un redressement radical n’a pas lieu. La nature ayant horreur du vide, on en devine les conséquences… Notons qu’un pays tel le Japon se retrouve dans la même configuration dramatique.

Pour ce qui est de la France, le chiffre de 2,02 cache malheureusement une situation des plus dangereuses.


Ce ne sont pas les Françaises qui ont un taux de fécondité de 2,02, mais, nuance, les femmes accouchant en France.

Les femmes asiatiques (qui n’ont pas encore la nationalité française, mais vivant en France) ont une fécondité de 2,7.


Les femmes maghrébines de 3,4, les Turques de 3,7 et les Africaines de 4,3.


Si l’on ne considère que les femmes de nationalité française, on tombe à 1,8 et à 1,7 si l’on prend les femmes nées françaises, quelle que soit leur origine. En d’autres termes, la substance même de notre peuple est en train de se modifier. Inutile de relever que la départementalisation de Mayotte va y contribuer et que la prédiction menaçante de Boumedienne en 1974 à la tribune de l’ONU (« Nous vous vaincrons par le ventre de nos femmes ») risque plus que jamais de se réaliser.


Que faire ?

L’exemple des mesures prises par le régime communiste d’Allemagne de l’Est, dans les années 1970, nous montre que des décisions vigoureuses ont un effet immédiat en terme de natalité. Alors que les deux Allemagne s’enfonçaient déjà dans la dénatalité, l’Allemagne de l’Est prit des mesures puissamment incitatives qui amenèrent le taux de natalité à se relever fortement alors que celui de l’Allemagne de l’Ouest continuait à se dégrader.

Une politique ultra-volontariste doit être mise en œuvre d’urgence en France et en Europe, en réservant bien sûr les aides aux seuls Européens.

Elle passe par une véritable Révolution Nationale et Européenne permettant à nos peuples de reconquérir leur terre, de sauver leur identité et de préserver l’héritage de nos ancêtres.


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 19:08


Un communiqué de Luc Pécharman :


Malgré les sommes folles investies par les différentes collectivités locales, malgré les pseudo-analyses encourageantes de la municipalité lilloise, le quartier de Lille-Sud est toujours aussi prompt à s’enflammer. Preuve, s’il en fallait encore, des échecs patents des politiques de la ville et autres fadaises qui ruinent les contribuables locaux, donnent bonne conscience aux édiles et doivent bien faire marrer les caïds et délinquants du lieu.

Jeudi soir donc, ce ne sont pas moins de 60 "jeunes" qui s’en sont pris à une vingtaine de policiers rue de l’Arbrisseau. Il n’y a heureusement pas de blessé à déplorer, et un mineur a été arrêté. Encore une fois, seuls la grande maitrise professionnelle, le courage et le sang-froid des policiers ont évité un drame.

Rappelons que ces faits ne sont pas isolés, qu’il y a quelques semaines à peine ce sont des dizaines de policiers et de pompiers qui ont été attaqués par des bandes, place François-Mitterrand et gare Lille-Europe.

La Nouvelle Droite Populaire du Nord Pas-de-Calais soutient les Lillois, les policiers et les pompiers victimes de ces continuelles échauffourées et réaffirme que seules une volonté politique inflexible et l’application de sévères sanctions contre les auteurs de ces faits rendront la ville plus sûre.

Le blog de Luc Pécharman

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 13:50

france_us-300x298.jpgUn communiqué de Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire :

 

Nicolas Sarkozy plastronne, évoquant « une première étape vers la refondation du capitalisme », et Libération, le quotidien ex-gauchiste, aujourd’hui boboïste et propriété de Rothschild, se réjouit à l’idée que « la gouvernance mondiale prend un début de consistance », rejoignant Gordon Brown, premier ministre britannique qui déclare « un nouvel ordre mondial émerge » alors que Strauss-Kahn se réjouit : « c’est le plan de relance que nous avions demandé ».

 

C’est bon pour nous, ça ?

 

Les mesures prises (5 000 milliards de dollars déversés dans l’économie mondiale d’ici 2010, dont 1 000 milliards alloués au FMI et à la Banque mondiale) procèdent davantage d’un effet d’annonce et d’une volonté de stabilisation financière que d’un plan de relance économique qui de toute manière ne saurait réussir, cette crise ne pouvant évidemment pas être jugulée par des pyromanes qui s’érigent aujourd’hui en pompiers.

 

Ce plan sauvera peut-être la finance mondialiste, mais ne pourra en aucun cas répondre aux défis industriels et commerciaux auxquels l’Europe a à faire face. Nous restons dans la logique d’un capitalisme mondialiste et d’un libéralisme qui ruinent l’industrie européenne et entraînent vers le chômage des millions de salariés.

 

Seule une rupture totale avec la dictature mondiale de la finance cosmopolite peut nous permettre de retrouver le chemin de la prospérité européenne. Cette rupture passe par l’émergence d’une Europe autocentrée, partenaire étroite de la Russie mais développant aussi des relations renforcées avec les pays d’Amérique du Sud qui cherchent à se libérer de la main-mise économique et politique des Etats-Unis. Une telle rupture passe par une véritable Révolution Nationale et Européenne.

 

L’Américain Sarkozy pousse la servilité à l’égard de son maître jusqu’à user d’affreux anglicismes dans ses propos : « le contrôle des hedge funds va « impacter » sur la vie des gens ». Quelle horreur ! Mais, malgré ses preuves de soumission, le pauvre Nicolas s’est retrouvé tout au bout de la photo officielle. C’est qui le petit, assis entre le Sud-Coréen et le Saoudien, tout en bas à gauche, en tronchant comme le gamin à qui on a piqué sa trottinette ?

 

Ben, c’est notre Nicolas, pour ceux qui ne l’auraient pas reconnu. On pense, comme le relève Gérard Lefort dans Libé, à un fameux dessin de Sempé où des employés posent pour la photo de leur entreprise. En bout de rang, un petit bonhomme n’arrive pas à entrer dans le cadre. « Virez-le », tonne le PDG…

 

Oui, virons-le !

 


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 14:31

Samedi soir, Carl Lang, député européen et Président du Parti de la France, et Luc Pécharman, notre délégué régional et membre du Bureau national de la Nouvelle Droite Populaire, recevaient les amis militants de la métropole lilloise pour un dîner amical.

C’est dans les chaleureux locaux de la Vlaams Huis, à Lambersart, que nos amis se sont  retrouvés autour d’un copieux repas pour mettre au point les détails de la campagne à venir.

Fidèle à l’esprit d’ouverture et de collaboration avec toutes les bonnes volontés de la Droite Nationale et Identitaire, la Nouvelle Droite Populaire tient ainsi ses engagements pour les Européennes, et pose les bases de la reconquête.

Depuis le lancement officiel de la campagne de Carl Lang dans la circonscription du Grand Nord-Ouest (Nord / Pas-de-Calais, Picardie, Haute et Basse Normandie), la Nouvelle Droite Populaire multiplie dans toutes les villes où elle est implantée des opérations de collages et de tractages.


Lire aussi  le site de Luc Pécharman




Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:12


COLOGNE
envoyé par poingdefer

Dans l'émission "Ascenseur pour les fachos" diffusée il y a quelques jours sur Canal +, voici comment est traité le 1er rassemblement organisé par Pro Köln contre la construction de la plus grande mosquée d'Europe à Cologne, le 20 septembre dernier.

A noter que si la population de Cologne est "tellement indignée", comme semble le dire le commentateur de Canal +, il faudra nous expliquer pourquoi elle s'apprêterait, si l'on en croit les sondages, à voter massivement, le 30 août prochain lors des élections municipales, pour nos amis de Pro Köln ?

Samedi 9 mai, à Cologne, ce sera le grand retour de l'Europe européenne !


Source : Les Vlles Contre l'Islamisation

 


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information