Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:23

images.jpgDans sa dernière livraison, le magazine Terre et Peuple (n°40, solstice d’été 2009), dirigé par Pierre Vial, publie un dossier sur l’Europe. Voici la contribution, sous la forme d’un entretien, que Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, a apportée à ce dossier.

 

 

Tu es un défenseur de l’Europe de la Puissance. Quelles sont, d’après toi, les raisons de la décadence ?

 

Les racines de l’Europe sont grecques, romaines, celtes, germaniques et chrétiennes. Très jeune, j’ai été fasciné par la décadence de l’Empire romain, et j’ai essayé d’en comprendre les raisons. Beaucoup pensent que « Rome n’est pas morte de sa belle mort, mais a été assassinée », et que le christianisme, présenté comme une religion d’esclaves en porte la responsabilité majeure. Mais, est-ce vrai ? Les Dieux vieillissaient, l’observation des rituels masquait la vacuité de la foi. Le Grand Dieu Pan était déjà agonisant quand triompha la nouvelle religion. Certains historiens pensent qu’il existait, de façon diffuse, une sorte d’attente, d’ambiance favorable à l’émergence d’une nouvelle religion, porteuse de valeurs de compassion. Le terreau était sans doute déjà favorable. Si le christianisme ne l’avait pas emporté, c’est le culte de Mithra, autre religion d’origine orientale, qui se serait sans doute imposé. Que serait devenue l’Europe si Mithra l’avait emporté sur le Christ ? Impossible à imaginer, si ce n’est que le mithraïsme se serait lui aussi européanisé et que le symbole du taureau aurait remplacé celui de la croix.

 

Le christianisme s’est européanisé, a rompu avec ses origines orientales. Le christianisme conquérant des croisades ou celui d’Isabelle la Catholique n’avaient rien de commun avec la religion des origines vilipendée par Celse. Les défenseurs de la Tradition perpétuent aujourd’hui ce christianisme européen. Les messes de Saint-Nicolas-du-Chardonnet ne sont en rien comparables aux niaiseries que véhiculent les messes progressistes. La religion « moderniste » qui, elle, opère son retour aux origines, contribue puissamment à la destruction de nos identités et de nos valeurs.

 

Quelles sont les causes de la décadence contemporaine ?

 

L’Europe est entrée dans une phase de décadence accélérée. Les causes premières sont à rechercher dans la Révolution française qui remplaça le concept de Nation, incarné par le Roi, par celui d’Etat-Nation désincarné, au fanatisme ombrageux. Proudhon l’avait prédit : « Malheur à l’Allemagne, malheur à l’Italie lorsque celles-ci trouveront leur unité ». Le nationalisme des Etats-Nations est responsable des guerres civiles européennes qui vidèrent l’Europe de sa substance, faisant d’elle aujourd’hui une vassale des Etats-Unis.

 

J’avoue avoir une admiration pour le talent littéraire de Barrès, mais pas pour son chauvinisme va-t-en-guerre (« Le rossignol qui chante dans les cimetières »). Et j’ai une profonde aversion pour Clemenceau qui, par haine pour l’Empire austro-hongrois, rejeta les propositions de paix séparée qui eussent mis fin à la guerre dès 1916, évité des millions de morts et, surtout, évité les conséquences épouvantables du honteux Traité de Versailles. Je considère que Clemenceau est le géniteur d’Hitler. Voir aujourd’hui un mouvement tel le Front national se revendiquer de Clemenceau démontre l’état de confusion idéologique dans lequel ce parti a sombré.

 

Une décadence accélérée ?

 

Trente ans ont suffi pour modifier profondément le visage de nos peuples. Le libéralisme mondialiste, forcément mondialiste et déraciné, a ouvert grandes les portes de nos patries à une immigration allogène massive. Un patronat rapace, obnubilé par la recherche du profit, quel que soit le prix à payer par notre communauté, a bénéficié de la complicité active de lobbies par nature anti-européens et d’une classe politique collaborationniste. Je n’oublie pas la responsabilité de l’illusion coloniale dans cette situation. Le colonialisme fut à l’origine un projet défendu par la gauche. Au prétexte de « civiliser les races inférieures » (Jules Ferry), les affairistes coloniaux de la Troisième République engagèrent la France dans une aventure qui se révéla largement déficitaire et désastreuse dans ses conséquences, tant pour les peuples concernés que pour l’homogénéité ethnique de notre pays.

 

La menace que fait peser l’islam sur l’Europe n’est qu’une conséquence de l’immigration. Le péril est ethnique et/ou religieux. L’islam n’est pas une religion européenne. Les millions de musulmans présents sur notre terre ne seront jamais européens. Les Albanais ou les Kosovars ont beau être des indo-européens islamisés par les Turcs, ils n’en deviendront pas Européens pour autant, parce que musulmans. Quant aux Africains, fussent-ils chrétiens, qui s’installent sur notre sol, ils n’en deviendront pas pour autant des Européens, parce qu’Africains. L’argument géographique utilisé par certains pour refuser l’intégration de la Turquie dans l’U.E. est absurde. La Turquie n’est pas européenne, car musulmane et parce que les Turcs ne sont pas un rameau du chêne européen. Mais si la Grèce avait conservé les terres dont elle fut expulsée en 1922 par les armées du général Atatürk, celles-ci feraient partie intégrante de l’Europe.

 

Quelle Europe ?

 

Je prône une Europe de la Puissance, seule capable de peser face à l’impérialisme culturel, militaire et monétaire des Etats-Unis, à la puissance émergente de l’Asie et à la menace de conquête musulmane. Une Europe partenaire de la Russie afin que nous puissions atteindre la masse critique qui nous permettra de rompre avec le modèle économique et marchand du libéralisme mondialiste. Une Europe aux frontières économiques protégées. Les Chinois menaceront de ne plus nous acheter d’Airbus, au prétexte que nous leur achèterons moins d’électronique ? Et alors, dès lors que les Européens et les Russes achèteront européen !

 

Chaque étudiant de Sciences-po sait que l’expérience protectionniste menée en France par Méline, au XIXème siècle, a échoué. Le protectionnisme ne peut en effet réussir qu’à l’échelle d’un continent.

 

L’Europe de la Puissance doit aussi être une Europe militaire, monétaire et diplomatique. Que pèse la France seule sur le plan militaire ? La construction de notre Europe ne peut s’envisager que dans un cadre identitaire, dans le respect des identités des Nations et Provinces qui la composent. Il ne s’agit évidemment pas de créer un Etat-Nation européen, sur le modèle jacobin français. Le principe de subsidiarité doit être la règle. Oui, les Etats-Nations doivent abandonner une part de souveraineté, sur le plan militaire notamment, au profit de l’Europe identitaire. Non, l’Europe n’a pas à se mêler de la fabrication des fromages de nos terroirs. L’Europe de Bruxelles est l’antithèse de notre Europe. Leur Europe est un vague machin piloté par des nains bruxellois. Des fonctionnaires nains, vétilleux, tatillons, ratiocineurs, imbus de leurs petits pouvoirs avec, comme l’a tout esprit étriqué, une forte propension à en abuser et à se mêler de ce qui ne les regarde pas.

 

Concrètement, comment cette Europe peut-elle se construire ?

 

Elle se construira avec et autour des mouvements identitaires des nations et provinces européennes. J’étais récemment à Cologne avec mes camarades français et européens pour manifester contre l’islamisation de nos villes. J’y étais avec Annick Martin, Secrétaire générale du M.N.R., et des représentants du Parti de la France de Carl Lang. Les régionalistes catalans dialoguaient amicalement avec les nationalistes espagnols de la Phalange, les nationalistes français avec le Vlaams Belang, les Autrichiens du FPÖ avec les régionalistes de la Ligue du Nord et les Allemands avec les identitaires tchèques.

 

L’Europe identitaire est en marche. Rassemblons-nous pour la libération de notre Europe !

 



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 12:15

forum_grenelle_112[1].JPGPar Roland Hélie

Directeur de Synthèse nationale


Editorial publié dans le n°15 (septembre octobre 2009)
de la revue Synthèse nationale.
 

Mercredi 11 novembre prochain, au Forum de Grenelle (5, rue de la Croix Nivert Paris XVème - métro Cambronne - NDLR), notre revue fêtera en compagnie de ses lecteurs, amis et abonnés, ses trois ans d’existence. Trois ans de combat exaltant pour contribuer au rassemblement et au renouveau de la résistance nationale et identitaire.

 

A travers ses 15 livraisons (auxquelles il convient d’ajouter le remarquable hors série consacré à la défense de notre identité publié en octobre 2007), Synthèse nationale a gagné son pari de s’imposer comme un outil de référence incontournable pour notre famille d’idées et pour notre communauté militante. En ouvrant ses colonnes à des responsables politiques, des élus locaux, des militants associatifs, des journalistes et des écrivains (1) qui ne partagent pas forcément tous les mêmes options, mais qui se retrouvent  tous dans le combat pour la défense intransigeante de notre identité menacée, notre revue a répondu, et répondra encore, à sa vocation d’être, comme son nom l’indique, la synthèse des forces nationale et identitaire.

 

Car, dans cette période trouble que traverse notre pays, la nécessité vitale de développer un véritable mouvement alternatif au Système déliquescent s’avère de jour en jour plus pressante. Or, ce mouvement alternatif ne peut être que nationaliste, identitaire et européen. Le choix étant simple, soit la civilisation européenne, et par conséquent la France,  disparaissent purement et simplement au profit d’une mondialisation déracinée et, à terme, d’une islamisation forcée, soit la prise de conscience des réalités et le réveil des forces vives de nos peuples s’opèrent rapidement et l’Europe est sauvée. Pour cela, il faut des minorités agissantes et déterminées, capables de susciter ce réveil salutaire. Synthèse nationale se propose d’épauler ces véritables élites militantes en devenant un centre de réflexion et d’agitation digne de ce nom.

 

Parce que nous refusons de succomber aux sirènes du découragement et à celles du renoncement ; parce que nous sommes dotés d’une véritable conscience ethnique et que nous mettons au premier plan de nos préoccupations, sans aucun mépris pour quiconque, la défense de nos identités régionales, nationales et européenne ; parce que nous avons une autre conception du combat politique que celle qui consiste à s’enfermer dans de mesquines considérations matérielles et à ressasser en permanence sa gloire passée ; nous pensons que l’heure de l’engagement ultime approche inexorablement.

 

Il y a toujours, dans nos milieux, des oiseaux de mauvais augure qui se complaisent, par confort intellectuel ou par lâcheté, à nous affirmer doctement que « tout est fichu… », qu’« il n’y a plus rien à faire… », qu’« ils sont là et qu’ils ne partiront pas… », ceux-là se trompent  lourdement. Oui, ils sont là. Mais ils sont là depuis 30 ou 40 ans. Et qu’est-ce que 30 ou 40 ans dans l’Histoire de notre continent ? L’Islam n’a jamais, dans le passé, réussi à s’implanter durablement en Europe. Toujours, les invasions ont été refoulées. Souvenez-vous de Poitiers, de Lépante, de Vienne… Alors, ce qui fut vrai hier doit l’être à nouveau demain. Cela ne dépend que de vous…

 

Ainsi, la première nécessité pour gagner est bien sûr celle de rassembler. Lorsque nous avons lancé l’idée, il y a deux ans, d’organiser une réunion publique à Paris qui rassemblerait l’ensemble des composantes de notre famille politique, beaucoup sourirent gentiment et restèrent sceptiques devant l’audace d’un tel projet. Et, pourtant, le 27 octobre 2007, pour le premier anniversaire de Synthèse nationale, 24 responsables nationaux et identitaires, et non des moindres, acceptèrent d’être présents (cf. Synthèse nationale n°6, hiver 2007/2008). Ce fut un vrai succès. Environ 700 personnes enthousiastes assistèrent à cet événement. Bien sûr, après, chacun s’en retourna à son mouvement mais, qu’importe, un premier pas avait été fait.

 

Au cours des deux années qui suivirent cette première réunion, désormais institutionnalisée sous le nom de «Journée nationale et identitaire », Synthèse nationale a continué à œuvrer pour inculquer au sein de notre famille un nouvel état d’esprit reposant sur le respect mutuel de chacunes de nos formations et sur la nécessaire complémentarité de celles-ci face à l’adversité commune. Nous avons acquis la conviction que la fusion de ces forces serait contreproductive (on voit où en est  le FN après 40 ans d’existence…) alors que l’entente et l’unité d’action de celles-ci semblent plus judicieuses pour arriver à la victoire.

 

La création, en juin 2008, de la Nouvelle Droite Populaire, le lancement au début de  cette année par Carl Lang du Parti de la France, le rapprochement et l’entente réalisée, lors des élections européennes de juin dernier, de ces deux formations avec le MNR, le ralliement à la NDP de personnalités comme Pierre Vial ou au PdF d’anciens cadres du mouvement villiériste prouvent qu’une nouvelle dynamique unitaire est en train de voir le jour. Ce dont nous ne pouvons que nous féliciter.

 

Cette dynamique unitaire est l’embryon du vaste mouvement de prise de conscience auquel nous appelons de nos vœux. Le mercredi 11 novembre prochain, les acteurs de ce rassemblement naissant, Annick Martin, Pierre Vial, Robert Spieler, Carl Lang et bien d’autres, seront présents à notre « Troisième journée nationale et identitaire ». Il y aura aussi de nombreux auteurs et journalistes proches de notre revue qui interviendront au cours des différents forums qui se succèderont auparavant.

 

Nous comptons sur votre présence à tous pour venir affirmer votre volonté inébranlable de voir la France française et l’Europe européenne reprendre leur place et réaffirmer leur puissance.

 

Au-delà du rassemblement, c’est la résistance qu’il faut maintenant organiser.

 
Notes :


(1)    
En tout, ce sont plus de 60 personnalités françaises et européennes qui nous ont fait l’amitié d’apporter une, ou plusieurs,  contributions à la rédaction de Synthèse nationale.

 

 

Roland Hélie sera sur Radio Courtoisie,

invité par Martial Bild,

mercredi 14 octobre à 18 h 00



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:54

L’adhésion d’Yvan Lajeanne à
la Nouvelle Droite Populaire constitue un renfort considérable pour notre mouvement. Adhérent du FN en 1992, responsable régional en Franche-Comté du FNJ en 1998, puis Secrétaire départemental du MNR jusque 2002, Yvan Lajeanne fut candidat aux élections municipales de Belfort, aux législatives et aux régionales.

Il est le responsable de la bannière Terre et Peuple en Franche-Comté et anime une équipe militante très importante. Plus de soixante militants participaient, il y a quelques jours, à la formation et au dîner animés par Pierre Vial à Belfort. Yvan Lajeanne prend la responsabilité de la NDP en Franche-Comté et intègre la direction nationale du mouvement.



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 17:37

Alain Vauzelle, trésorier du MNR, vient de disparaître après un combat courageux contre la maladie. Alain Vauzelle a milité jusqu’à son dernier souffle, aux côtés d’Annick Martin et en amitié avec le Parti de la France et la Nouvelle Droite Populaire, pour la construction de la nouvelle Résistance nationale et identitaire. Nous nous étions vus, pour la dernière fois, fin août, à l’Université d’été du MNR.

La Nouvelle Droite Populaire s’associe à la peine de sa famille et de ses camarades.

Alain sera inhumé lundi prochain 5 octobre. Une messe sera célébrée le même jour, à 16h 00, à Soisy-sous-Montmorency.

Il marche désormais en esprit dans nos rangs.

 

Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire


Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 16:51

par Robert Spieler,

Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire  

On me pardonnera la reprise sous forme de pastiche de l’antienne de Radio Londres (Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand…).

 

Interrogé par le magazine Flash et appelé à dire s’il y a " incompatibilité " entre l’islam et le mode de vie en France, Le Pen répond : " A mon sens, aucune. En principe, les religions chrétiennes étaient religions de paix, de fraternité et d’amour. Ca n’a pas empêché les catholiques et les protestants de s’égorger des siècles durant, tel qu’en Irlande aujourd’hui encore ".

 

Les bras m’en tombent. Comme nous le savons tous, l’islam est une religion totalitaire, dont le livre sacré, le Coran, ne peut en aucun cas être interprété, car il est sensé avoir été dicté directement par Dieu. Contrairement à la Bible. Les sourates du Coran sont d’une violence inouïe à l’encontre des chrétiens, des juifs et, surtout, des athées et des païens. Oser vouloir interpréter le Coran est puni de mort. Idem pour le musulman qui aurait la fantaisie de vouloir se convertir. Les chrétiens sont persécutés en terre d’islam. Les femmes humiliées. Prétendre qu’il pourrait exister un islam tolérant est une monstrueuse ineptie.

 

Comment Le Pen en est-il arrivé là ? Mais a-t-il jamais pensé différemment ? Son discours à l’Assemblée Nationale, en 1958 : " Il ne faut pas dire que l’Algérie a besoin de la France. Il faut dire que la France a besoin de l’Algérie. Nous avons besoin d’une jeunesse vigoureuse, etc… ". Et puis, son discours sur la dalle d’Argenteuil, avant la dernière élection présidentielle : " Les immigrés sont des branches de l’arbre France… "

 

Décidément, il est urgent de tourner la page…

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 10:51


Au sommaire :

- L’éditorial de Roland Hélie

- Rassemblement, résistance, rénovation…

Par Robert Spieler

 - La France de Sarkozy : clientélisme, communautarisme, socialisme…

Par François Ferrier

 - L’écroulement démographique de l’Europe

Par Marc Rousset

- 20 bonnes raisons de dire NON à la Turquie dans l’Europe…

Par Jean-Claude Rolinat

 - La république laïque doit-elle financer les mutilations rituelles ?

Par Arnaud Raffard de Brienne

 - L’affaire de la burqa…

Par Franck Abed

 - La progression de l’Islam en France

Par Nicolas Tandler

 -Trotski, Beketch et moi…

Par Patrick Gofman

 - Laurent, Giono, La Varende, Monfreid et les autres…

Par Francis Bergeron

 

Les rubriques de Patrick Parment, Vincent Vallois, Pieter Kerstens, Philippe Randa, Lionel Baland

La préparation de la 3ème journée nationale et identitaire du mercredi 11 novembre à Paris…

 

En vous abonnant à Synthèse nationale, vous aidez au développement de notre site d’information quotidien.

 

ABONNEZ-VOUS !

Abonnement simple : 50,00 € - Etranger : 60,00 € - Soutien : 100,00 €

Chèque à l’ordre de Synthèse nationale

A retourner à :

Synthèse nationale, 116, rue de Charenton 75012 Paris (correspondance seulement)



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 13:06


Par Robert Spieler
Délégué général de la
Nouvelle Droite Populaire


Nous sommes devant une nouvelle étape de la construction et de la renaissance du mouvement national et identitaire. Les élections européennes ont permis une mise en œuvre concrète du partenariat entre le Parti de la France de Carl Lang, le MNR piloté par Annick Martin et la Nouvelle Droite Populaire. L’université d’été du MNR, organisée de main de maître par Jean-Pierre Tournier, fut un grand succès puisque 130 cadres et militants se retrouvèrent à Saintes (Charente-Maritime) dans une ambiance exceptionnelle. J’y étais invité, en compagnie de Carl Lang et Roland Hélie. Le FN, quant à lui, fut incapable d’organiser une université d’été et renonce aux BBR…

En cette rentrée, plusieurs étapes importantes sont programmées. Après une récente réunion d’organisation à Strasbourg, je me rendrai, fin septembre, à Belfort afin de mettre en place la structure de la NDP en Franche-Comté et poursuivrai mon tour de France dans les prochaines semaines en compagnie de François Ferrier, conseiller régional de Lorraine et membre de la direction nationale de la NDP, et de Roland Hélie.

Pierre Vial organise, le dimanche 4 octobre, sa grande réunion annuelle de Terre et Peuple, à Villepreux, sur le thème « Reviens, Charles Martel ! ». Pierre Vial, qui a rejoint la direction de la NDP, m’a demandé d’y prendre la parole. Je dois dire que le succès de cette journée est à chaque fois impressionnant puisque ce sont plus de 700 personnes qui se sont pressées, les années précédentes, aux conférences et aux stands. J’y parlerai de la nécessaire reconquête, évoquerai ceux qui sont responsables de la trahison,et désignerai ceux qui, jusque dans nos rangs, ont choisi le camp de la collaboration.

Carl Lang réunira son Conseil National le 8 novembre à Paris. Il m’a fait l’amitié de m’y inviter à prendre la parole.

Nul doute que le point d’orgue de cette rentrée est le mercredi 11 novembre. La journée de Synthèse Nationale, à laquelle participeront notamment Annick Martin et Carl Lang, s’annonce comme un très grand succès. Tous les mouvements et personnalités ouverts à la construction d’une nouvelle espérance seront présents. Cette nouvelle espérance passe par le Rassemblement, le respect de nos différences, le renouveau tant comportemental qu’idéologique, et par une volonté d’airain de résistance et le refus de toute collaboration avec le Système et ses vassaux. A deux mois de cet évènement, Roland Hélie a de quoi être confiant. Avant même que la mobilisation ne soit vraiment lancée, nos amis alsaciens sont 20 à s’être inscrits, autant qu’à Lille et Lyon. Des militants de Nice, Perpignan, Caen seront présents…

Les élections législatives et cantonales partielles, les régionales verront des candidats et des listes de la coalition nationale et identitaire présents. Il est certes tout à fait illusoire d’espérer aujourd’hui, à l’exception de ceux qui sont personnellement implantés, des résultats majeurs. Nous n’en sommes pas encore là. Mais il est positif que se rodent les énergies, que se structure le rassemblement et que s’organise le renouveau. La NDP soutiendra et suscitera bien sûr toutes les initiatives. J’affirme cependant que seul un discours énergique et clair, basé sur la nécessaire Reconquista et la rénovation sociale et identitaire, peut ouvrir le champ de la reconquête.

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 10:34
Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 02:18


C’est sous le signe de l’unité et du rassemblement que s’est déroulée à Saintes, en Charente-Maritime, la XIème université d’été du Mouvement national républicain, remarquablement organisée par Jean-Pierre Tournier, responsable régional.

 

Présidée par Annick Martin, secrétaire générale du mouvement fondé par Bruno Mégret, cette université a rassemblé, dans une ambiance studieuse et chaleureuse, 130 cadres venus de toute la France. Les interventions de qualité qui se succédèrent prouvent, s’il en était encore besoin, le dynamisme qui règne au sein de la résistance nationale et identitaire au Système. Des représentants de différents mouvements européens, dont le British national party et le mouvement nationaliste russe, étaient présents.

 

Le thème de cette université était : « Restaurer le mérite pour une société plus juste ». Parmi les interventions, notons celles d'Isabelle Laraque et de Marc Rousset, auteur du livre La nouvelle Europe : Paris, Berlin, Moscou…  (aux Editions Godefroy de Bouillon).

 

Incontestablement, le moment fort de ces journées fut, dimanche matin, la partie consacrée aux interventions politiques de Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, de Carl Lang, Président du Parti de la France, et bien entendu le discours de clôture d’Annick Martin, au nom du MNR.

 

Tous insistèrent sur l’ardente nécessité d’organiser la résistance française et européenne, suscitant l’enthousiasme de l’assistance. Robert Spieler se livra à un véritable réquisitoire contre l’entrée de la Turquie dans l’Europe, désignant celle-ci comme l'ennemi principal de notre civilisation. Pour sa part, Carl Lang mit au premier plan de ses préoccupations la défense de nos identités régionales, nationales et européenne. Pour le Président du PDF, le mot d’ordre qui doit désormais guider notre démarche est : résistance, renouveau, rassemblement ! Annick Martin conclut en se félicitant de la poursuite et de l’approfondissement de l’entente réalisée lors des dernières élections européennes entre le PDF, la NDP et le MNR.

 

Un nouvel espoir est en train de naître. Dans les mois qui viennent, des réunions entre les différentes formations vont se multiplier. Le mercredi 11 novembre, à Paris, ce sera Synthèse nationale qui rassemblera toutes les forces vives de notre famille politique lors sa troisième journée nationale et identitaire.

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 12:39


Suite aux révélations édifiantes parues dans la presse, en particulier dans l'hebdomadaire Rivarol, sur le financement de l'officine anti-française intitulée "SOS Racisme", la Nouvelle Droite Populaire lance une campagne militante d'information pour demander la dissolution de cette organisation. Voici le tract édité par la NDP que nous vous demandons de reproduire et de diffuser autour de vous :


L’ARNAQUE « SOS RACISME »

A ASSEZ DURE !

 

Depuis 25 ans, « SOS Racisme », officine grassement financée par les subventions publiques, joue sur la crédulité et les bons sentiments d’une jeunesse anesthésiée par les médias pour imposer la destruction de nos identités régionales, nationale et européenne.

 

Depuis 25 ans, en pratiquant la culpabilisation systématique de notre peuple, « SOS Racisme » s’est aussi  imposée comme l’un des principaux vecteurs de l’islamisation de notre pays.

 

Or, aujourd’hui, le scandale éclate au grand jour. En réalité, depuis 25 ans, « SOS Racisme » s’avère n’être qu’une pompe à fric qui ne sert qu’à financer une poignée de politicards véreux, issus de la mouvance gauchiste et recasés au Parti socialiste.

 

Cette arnaque morale et financière doit cesser !

 

Toute la classe politique est mêlée de près ou de loin à cette escroquerie. Que ce soit par dogmatisme idéologique ou tout simplement par trouille de se voir qualifier des pires intentions, la gauche comme la droite ont largement contribué au financement de « SOS Racisme ».

 

EXIGEONS LA DISSOLUTION

DE « SOS RACISME » !

 

Il faut en finir avec ces associations parasitaires qui, au nom de vertueuses idées, assassinent notre identité et se remplissent les poches sur le dos des contribuables français.

 

Cette sinistre mascarade doit cesser. La Nouvelle Droite Populaire exige la dissolution immédiate de « SOS Racisme » et la traduction devant les tribunaux de ces responsables peu scrupuleux. Il s’agit là d’une œuvre de salubrité publique…

 

SOUTENEZ LA CAMPAGNE DE LA
NOUVELLE DROITE POPULAIRE !



Tract de la NDP à imprimer et à diffuser : cliquez ici.

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information