Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 00:51

 

Couv-SN-n-20--1-.jpg

Synthèse nationale n°20

 120 pages - 12,00 €

 

Au sommaire :

Éditorial de Roland Hélie : La sécession nécessaire…  
Contre l’Europe de Bruxelles : Appel national à la sécession
Arnaud Raffard de Brienne : Union européenne et immigration…  
Robert Spieler : Actes « racistes » et « néo-nazis » en Alsace, rappel d’une étonnante manipulation…
Un entretien avec Robert Spieler publié par la revue espagnole Identitad
Coclès : Copernic, histoire d’une manipulation…
La revue des blogs…
Pieter Kerstens : Le droit de grève, c’est bien. La liberté du travail, c’est bien  mieux !
L’Oncle Sam est contagieux : il est même dangereux
Tribune libre à Christian Perez, Président du Parti populiste : La condition de la victoire…
Marc Rousset : Nous vivons la fin de l’Empire romain !
Immigration extra-européenne et identité : les erreurs de la Nouvelle Droite et de l’Église catholique romaine...
Roland Hélie : Ils veulent assassiner Tarek Aziz !
Philippe Randa : Les gerfauts de la retraite vieillesse
Lionel Baland : Le Jobbik ou la nostalgie de la Grande Hongrie…
Hongrie : la répression anti-nationaliste pour cacher les manœuvres anti-nationales d’un pouvoir mondialiste…
Marc Vidal : Mémoire d’un jeune européen…
Luc Barbulesco : Tibherine : Théos anaïtios
Francis Bergeron : 2011, l’année Hergé  
Philippe Randa :  La ténébreuse affaire Dreyfus, le dernier livre du Dr Bernard Plouvier

 

Synthèse nationale est en vente à la Librairie Primatice (10, rue Primatice 75013 Paris - métro Place d'Italie).

 

Abonnez-vous à Synthèse nationale :

 

6 numéros : 50,00 € -  étranger : 60,00 € - soutien : 100,00 €

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale

Pour continuer à amplifier notre audience, nous avons besoin de la fidélité de nos lecteurs. Pour nous aider, abonnez-vous. Cliquez ici.  

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:30

 

cropped-oben2.jpg

 

Il y a un an, naissait la section de Forbach de la Nouvelle Droite Populaire. Celle-ci confirme la bonne implantation de la NDP en Lorraine. Un an après, nous faisons le bilan avec Armand Weber, délégué local du mouvement.

 

Armand Weber, présentez-vous en quelques mots.

 

J’ai bientôt 31 ans, je travaille dans le secteur privé en Allemagne. Je suis en couple, sans enfants. Je suis fortement engagé dans la démarche politique de la section forbachoise de la Nouvelle Droite Populaire.

 

Pourquoi avoir créé une section de la Nouvelle Droite Populaire à Forbach il y a maintenant un peu plus d’un an ? Quel sont les objectifs visés par ce parti ?

 

J’ai pu constater qu’au niveau local, aucun parti de Droite Nationale n'était représenté, mis à part le Front National uniquement visible lors des différentes campagnes électorales. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’adhérer à la NDP qui représente pour moi une vraie alternative par rapport au Front National, qui pour mes camarades et moi-même n'est plus un parti nationaliste mais un parti similaire à L’UMPS faisant malheureusement partie du système.


Lors des élections régionales en mars dernier, notre liste «Non aux minarets en Lorraine » dirigée par Annick Martin (Secrétaire Générale du MNR) et issue de l'alliance de la NDP, du MNR, et du Parti de la France, a frôlé à Forbach et à Sarreguemines la barre des 5%, ce qui est un résultat non négligeable pour une première campagne électorale. Cela prouve qu’en Moselle, et plus généralement en France, un ras-le-bol général cherche à s'exprimer.


Quels ont été vos premières actions et résultats à Forbach ?


Nous avons multiplié les actions militantes (tractage, collage d’autocollants) dans différents quartiers et au centre ville. Nous avons organisé une manifestation le samedi 11 septembre 2010 afin de commémorer la Bataille de Vienne, au cours de laquelle l’Empire Ottoman a été repoussé sur ses terres.


Un local sera très prochainement mis en place dans la commune avec une ou deux permanences par semaine, pour proposer aux habitants de parler de leurs problèmes quotidiens et pour mieux développer notre structure.
Nous allons bien sûr préparer d’autres actions militantes sur le secteur afin de nous préparer aux prochaines élections. Nous ne voulons pas laisser la rue à une Gauche nauséabonde, ni aux syndicats.


Que pensez-vous de la politique locale actuelle ?


Pour l’instant, je ne cherche pas à trop m’impliquer dans la politique à proprement parler de la commune. Mon but est de sensibiliser les habitants sur la question de l’Islam.


Souvent dans mon entourage, on dit que je suis paranoïaque à ce sujet, que l’Islam est une religion comme une autre et que la pseudo-islamisation n’existe pas. Donc, j’invite tout le monde à se rendre les mardi et vendredi matins au marché du centre ville pour constater que l’Islam a pris une grande place à Forbach. Par exemple, un magasin halal a récemment ouvert à Forbach, la plupart des snacks ou restaurants rapides sont maintenant halal. Si je refuse de manger halal comme beaucoup de nos citoyens, où dois-je aller? Je trouve que cela est une discrimination envers les Français qui ne demandent pas plus que de manger un hamburger "normal" ou une saucisse blanche. J’ai eu plusieurs messages sur mon blog m'informant que, pendant la Fête de la Musique du 21 juin, tous les stands de restauration étaient halal. Une amie s’est fait insulter par une musulmane à la caisse du Cora parce qu’elle a eu le malheur de poser un paquet de jambon trop près des articles halal de cette dernière sur la bande.


Récemment, j’ai appris la construction d’une nouvelle mosquée à Forbach, j’ai donc publié une lettre ouverte à ce sujet au Maire (Laurent Kalinowski) en lui faisant part de mes sentiments, et qui jusqu'à ce jour est restée sans réponse. Cela nous montre bien l’interêt que porte le Maire sur ces différentes questions...


Donc, vous n’êtes pas d’accord avec le Maire de votre commune ?


Il n’est pas question d’être d’accord ou pas. Il s’agit d’une question de bon sens. Ce monsieur n’est pas socialiste pour rien... J’espère que les habitants prendront cela en compte lors des prochaines élections.
Certes, les dernières années, la commune a voulu se moderniser, en créant des foyers pour jeunes par exemple, comme le foyer Cosmos dans le quartier de Bellevue, pour éviter que ceux-ci traînent dans la rue ; un éducateur a pour charge d’encadrer ces jeunes, pour la plupart issus de l’immigration. Résultat :ce foyer est devenu une plate-forme de ventes de stupéfiants(cannabis, héroine et amphétamines). Que fait la commune pour la sécurité des citoyens dans nos quartiers ?


Comment voulez-vous y remédier ?


C’est une question délicate. Pourquoi ne pas instaurer un couvre-feu pour les jeunes de moins de 16 ans ? Par exemple en été 21 h 00 et en hiver 20 h 00 me semblerait approprié. Nous ne sommes pas là pour éduquer ces jeunes, c’est le travail de leurs parents; mais en cas de non-respect de ce couvre-feu, et des autres règles de la vie en société, il faudrait alors émettre des sanctions (interruption partielle des aides, etc.). Je pense en effet qu'il s'agit d'une solution envisageable. Trouvez-vous normal que des jeunes de 13 ou 14 ans se promènent le soir à 23 h 00 au centre ville ? Pas moi.


Il faudrait aussi donner plus de droits aux forces de l’ordre présentes, car tant que ces jeunes ou moins jeunes n’ont pas peur de la justice ni de la police, ils ne jugent pas utile de respecter les lois. Au pire, les fauteurs de trouble se retrouvent en prison arpès avoir commis une grave infraction, et cela est pour la plupart aussi punitif qu'un séjour 3 étoiles au Club Med ! Il faut agir en conséquence et arrêter d'invoquer de supposées circonstances atténuantes aux agissements délictueux commis par les délinquants.

 

Source NDP Forbach

 

Contact : ndpsectiondeforbach@hotmail.fr



Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 02:10

 

Panorama-copie-1.jpg

JEUDI 11 NOVEMBRE 2010

 

Forum de Grenelle

5 rue de la Croix-Nivert 75015 Paris

Métro Cambronne

 

Résistons à la

colonisation de l’Europe !

 

Contre les diktats de Bruxelles :

Faisons sécession !

 

Invité d’honneur :

Mario Borghezio,

député européen de la Lega Nord,

ancien vice-ministre de la Justice italienne  

 

11 h 00 : Ouverture des portes, entrée 10,00 €

(toute la journée : stands d’associations, de publications, de mouvements, de libraires d'éditeurs, bar et restauration rapide… liste des stands ci-dessous)         

 

11 h 30 – 12 h 15 : Première table ronde :

 

Où en sont les mouvements

nationalistes et identitaires en Europe ?

 

Avec :

- Hilde de Lobel, représentante du Vlaams Belang flamand

- Alberto Torresano, représentant de la revue espagnole Identidad

- Olivier Grimaldi, Président du Cercle Franco-hispanique

- Robert Vesterlund, fondateur du Salemfonden (Suède)

- Lionel Baland, spécialiste des mouvements nationalistes en Europe

De nombreux représentants et militants de mouvements européens seront présents lors de cette journée (Ukraine, Portugal, Pays-Bas, Allemagne, Italie, etc…)

 

13 h 45 – 14 h 30 : Deuxième table ronde :

 

Comment combattre l’invasion ?

 

 Avec : 

- Jean Alcader, écrivain (Le vrai visage de l’islam)

- Anne Kling, écrivain (La France Licratisée)

- Arnaud Raffard de Brienne, écrivain (La désinformation autour de l’immigration)

- Marc Rousset, écrivain (La Nouvelle Europe, Paris-Berlin-Moscou)

- Franck Abed, écrivain (La réconciliation impossible)

- Philippe Randa, éditeur

- Christian Perez, président du Parti Populiste

 

15 h 00 – 15 h 45 :  Troisième table ronde :

 

La nécessaire dimension sociale

du nationalisme.

 

Avec :

- Francis Bergeron, écrivain (biographies de Béraud, Daudet, Montfreid…), nous parlera de sa bio de Saint-Loup et de son prochain livre consacré à Tintin et Hergé.

- Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, évoquera l’avenir du camp national.

- Jean-Claude Rolinat, écrivain, sera interrogé sur sa bio d’Evita Peron. Question : le justicialisme est-il un fascisme sud-américain ?

- Serge Ayoub, dirigeant de Troisième Voie : la nécessité d’un syndicalisme nationaliste et solidariste.

- André Gandillon, directeur de Militant : le nationalisme à la pointe du combat social.

- Luc Pecharman : l’exemple de la Vlaams Huis, la Maison flamande de Lille, qui mêle de façon remarquable engagement social, festif et politique.

Nous évoquerons aussi le remarquable projet communautaire de la Desouchière, dans la Nièvre, plusieurs animateurs du projet seront présents.

 

16 h 30 – 18 h 00 : 

  

MEETING UNITAIRE

des responsables de la

Résistance Nationale et Européenne.

Invité d’honneur :

Mario Borghezio, député européen de la Lega Nord.

 

- Markus Wiener, secrétaire général de Pro-Bewegung, conseiller municipal de Cologne (Allemagne)

- Mario Borghezio, ancien vice-ministre italien de la justice, député européen de la Lega Nord

- Pierre Vial, président de Terre et peuple

- Thomas Joly, secrétair générale du Parti de la France (PDF)

- Annick Martin, secrétaire générale du MNR

- Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire (NDP)

 

Roland Hélie,

directeur de Synthèse nationale,

conclura la journée.

 

Un apéritif sera offert aux participants à 18 h 00.

 

La liste des stands : L’Alliance pour la résistance nationale, le Cercle Franco-hispanique, le Club français du livre, Diffusion du Lore, Fier de l’être, Flash, Fraternité franco-serbe, le Front comtois, Laissez les vivre, La Librairie du Savoir, La Licorne bleue, Le Local (qui s’occupera du bar),  la Nouvelle Droite Populaire, la NDP Alsace (qui assurera la restauration rapide), le Parti de la France, la librairie Primatice, les éditions SEMIS, Rivarol, Terre et peuple, Troisième voie, le Vlaams belang, Alternative’s, Patriote Production, les éditions Le Retour aux sources, Méridien Zéro… et bien sûr le stand de Synthèse nationale sur lequel vous retrouverez de nombreux écrivains collaborateurs de la revue et aussi où vous pourrez vous abonner.    

 

Le soir, à partir de 20 h 00, un dîner amical privé se déroulera dans un restaurant parisien. Les amis de Synthèse nationale qui désirent continuer cette journée avec les organisateurs et les orateurs sont invités à le faire savoir au plus vite :

synthesenationale@club-internet.fr 

(participation : 30,00 €, nombre de places limité).     

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 01:45
Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 01:57

 

45872.jpg      Clandestins.jpg

2 nouveaux autocollants édités par la Nouvelle Droite Populaire

15,00 € les 150 exemplaires panachés.

Commandez-les à :

NDP 116, rue de Charenton 75012 Paris 

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 13:05

 

IMG_0671.JPGPar Robert Spieler, 

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Christian Vanneste, député UMP du Nord connu pour ses positions réactionnaires vient de susciter la polémique en s’exprimant en faveur d’une « droite large » regroupant le centre, l’UMP et le FN. A condition, précisait-il prudemment « que le FN change et renonce à certaines positions ». Las, cela ne suffisait pas. Les caniches dressés de l’UMP se sont derechef mis à japper d’indignation, avant même que les lobbys n’aient pris la peine de se mettre à couiner.  La Sénégalaise Rama Yade annonce qu’une procédure d’exclusion est en cours, la direction nationale de l’UMP affirme que ces déclarations « ont choqué tout à fait légitimement », Jean-François Copé exprime son « désaccord total » et Yves Jego évoque « un débat nauséabond ». Mais 32% des sympathisants de l’UMP et 62% des électeurs du FN approuvent Christian Vanneste.

L’aspect positif de cette affaire est qu’elle confirme aux naïfs l’impossibilité d’une entente entre le camp de la résistance et celui de la collaboration. Rama Yade, Copé et Jego ont raison de le souligner. Il n’y a en effet rien de commun entre les combattants du camp national et identitaire et les collabos craintifs et soumis aux lobbys antinationaux qui peuplent les allées du pouvoir. Il serait tout à fait catastrophique pour nos peuples que des dirigeants de la Résistance se laissent entraîner, comme le fit honteusement Fini en Italie, sur la voie de la collaboration et de la trahison.

Dès lors, la mise au point de nos adversaires est tout à fait salutaire. Mais que 62% des électeurs du FN  soient prêts à une telle alliance est consternant et démontre la grande faiblesse de la formation idéologique de notre camp.

Que dire de la « droite » ? Nous n’appartenons pas à la même famille qu’eux, nous ne parlons pas comme eux, nous ne rêvons pas comme eux, nous ne respirons pas comme eux, nous ne pensons pas comme eux et nous ne rions pas comme eux. Nous ne vivons pas comme eux, et nous ne mourrons pas comme eux.

Bref, nous ne sommes pas de la même « droite » qu'eux…

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 16:44

 

426582814.jpgAujourd'hui plus que jamais le sentiment d'injustice est partout. Travailleurs payeurs, politiques bien au chaud, délinquants tranquilles, citoyens surveillés, voilà ce à quoi notre société se confronte depuis trop longtemps.

 

Alors que l'on enferme sans hésitation des citoyens honnêtes parce qu'ils ont eu le malheur de vouloir se défendre, foyer et famille compris, ou même d'aimer leur pays, la justice relâche naïvement la racaille avec les risques de récidives que cela comporte. Nous pensons ainsi à l'incarcération injuste de "Papy Galinier" pendant que Natacha succombait à la folie d'un récidiviste.

 

Plus de place dans les prisons, réhabilitation des délinquants, tolérance zéro avec l'autodéfense, voilà ce qui justifie cette injustice. "Racailles partout, justice nulle part" cela n'a que trop duré ! Un rassemblement est donc prévu ce vendredi 29 octobre à 18h30 devant le Tribunal de grande instance de Lille pour rappeler aux professionnels de la justice que leur devoir c'est d'appliquer la loi, de défendre leurs compatriotes contre la criminalité, pas de les enfermer.

 

Tous ensemble contre l'injustice ! 

 

Signataires : Opstaan, NDP Flandre, Vlaams Huis

 

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 16:38

autocollant secession.jpg

Autocollants (100X140) : 15,00 € les 150 exemplaires (franco)

Commandez-les à

Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale

http://faisonssecession.hautetfort.com/

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 08:56

 

Mercredi matin, une dizaine de militants de la Maison Flamande, d’Opstaan et de la NDP Flandre s’est rendue sur le marché de Merville pour distribuer son tract contre la guerre en Afghanistan. Comme lors de la précédente opération, l’accueil de la population fut extrêmement positif. Nous n’avons eu aucun mal à engager la conversation avec les passants, recueillant la colère des uns et la crainte des autres pour la vie d’un ami ou d’un petit-fils.

 
Certains de nos interlocuteurs ont d’ailleurs tenu à remplir immédiatement le coupon-contact de notre tract, marquant ainsi leur entière adhésion avec nos arguments.
 
Nous allons amplifier encore notre action dans les jours qui viennent.
 
Et re-Lomme
 
Dans le même temps, une équipe de militants de la Nouvelle Droite Populaire a entamé le boîtage d’un document relayant l’appel à la sécession et intitulé «Contre l’Europe de la soumission, Faisons sécession ! » à Lomme.
 
 
Source Le site de Luc Pécharman : cliquez ici

 

 

affiche--finale-fete-du-cochon.jpgRappel : samedi 23 octobre, à partir de 18 h 00, à Lomme (banlieue de Lille), c'est la fête du cochon (grande soirée non-hallal). Renseignements : La Vlaams Huis - Maison Flamande. Cliquez ici

 

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 19:29

 

Robert Spieler 6.jpgPar Robert Spieler

Ancien député

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Octobre 2010 : Plusieurs actes ciblant des cimetières et des biens de personnalités publiques juives et musulmanes ont été relevés récemment en Alsace, et tout particulièrement à Strasbourg, suscitant le cirque que l’on imagine du côté des élus, des « autorités morales », et bien entendu des medias qui s’en donnent à cœur joie. Pensez donc : deux cimetières juifs et deux carrés musulmans profanés, des tags de symboles nazis qui visent un camion de distribution de viande halal, la maison du maire socialiste de Strasbourg  Roland Ries, celle du maire de Schiltigheim Raphaël Nisand, président de la Licra et à ce titre, grand persécuteur de militants identitaires, celle de son frère Israël Nisand, gynécologue très médiatisé partisan de la gratuité de la pilule contraceptive pour les adolescentes, celle de Faruk Günaltay, activiste de la multiculturalité, etc… C’est, comme le relève la presse, « la mobilisation générale. Tout le monde est sur le pont ». Pendant que les pétitionnaires pétitionnent en désignant l’extrême-droite, les analystes tel le géographe Richard Kleinschmager analysent le sombre terreau alsacien, rappelant le « poids de l’histoire » en n’oubliant pas de relever « la douloureuse question des malgré-nous, ces 130.000 Alsaciens et Lorrains enrôlés de force dans l’armée allemande avec, parmi eux, quelques volontaires acquis aux idées du 3ème Reich ». Cette dernière précision est bien entendu vitale pour la compréhension des évènements contemporains, dont l’importance du vote d’extrême-droite en Alsace. Kleinschmagger va jusqu’à formuler cette forte pensée : « du fait de son histoire particulière, la région pourrait être une sorte de laboratoire obscur, le terrain d’exercice de fractions extrémistes ».

 Mais les autorités ont décidé de réagir en prenant des mesures dignes de l’importance de l’enjeu : création d’une cellule spéciale de six enquêteurs, secondée par des patrouilles renforcées et des techniciens de la police scientifique et surtout « l’éducation des nouvelles générations (entendez le bourrage de crânes) » et, bien entendu « l’organisation de visites de collégiens au Struthof, camp de concentration nazi en Alsace » (qui fut utilisé à la fin de la guerre pour emprisonner les collaborateurs).

 Retour sur mai 1957 en Alsace :

Que se passe-t-il en Alsace en ce début d’année 1957 ? Des croix gammées et des slogans à la gloire du Reich, revendiqués par une mystérieuse organisation « Union de combat pour une Allemagne indépendante », fleurissent partout. On imagine l’émotion et le chahut médiatique sur le thème : les nazis sont toujours menaçants. En mai 1957, l’épouse du Préfet Trémaud ouvre une boîte à cigares qui lui a été envoyée par la poste. La boîte explose, tuant celle-ci. L’attentat est revendiqué par cette pseudo organisation néo-nazie, suscitant de très vives réactions.

Il a fallu attendre la chute du mur de Berlin et l’ouverture des archives des services secrets tchécoslovaques, pour apprendre que toute l’opération avait été montée par les services tchèques qui agissaient pour le compte du KGB. Le but ? Envenimer les rapports franco-allemands en plein renouveau et empêcher le développement de l’intégration européenne naissante.

Depuis, nous avons connu Copernic et Carpentras, entre autres. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le KGB qui se révèle responsable de ces mises en scène. Ce sont les dirigeants de l’Etat, avec la complicité de leurs services, relayés par tous les lobbys et leurs médias, qui portent la responsabilité de ces manipulations. Ces accusations frénétiques visant à culpabiliser les électeurs et sympathisants du camp national et identitaire doivent être dénoncées sans relâche.

A qui profite le crime, si ce n’est au Système et à ses spadassins qui ne reculent devant aucune forgerie, aucun mensonge pour imposer leur loi et  formater les esprits les plus jeunes et les plus faibles ?

Si l’Etat mettait le dixième de son énergie à rétablir l’ordre dans les banlieues et à combattre sans relâche les bandes ethniques qui y sèment la terreur, plutôt que de poursuivre des chimères grimées en nazis, les Français pourraient se sentir davantage en sécurité.

Le blog de Robert Spieler : cliquez ici

 

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information