Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 13:49

 

a-sn-21-copie-1.jpgPar Roland Hélie (*)

Directeur de

Synthèse nationale

 

Le 11 novembre dernier, à Paris, notre revue a fêté ses 4 ans (rappel). 4 ans de combat pour la France française dans une Europe européenne. 4 années au cours desquelles nous avons essayé de maintenir le cap que nous nous étions fixé lors de la parution du premier numéro.

Rappelez-vous, en octobre 2006, lors de la présentation de Synthèse nationale, nous nous donnions comme mission de :

- faire de cette nouvelle revue un outil de référence ouvert à toutes les sensibilités du mouvement national et identitaire. Objectif atteint : c’est près d’une centaine de personnalités représentatives de notre famille politique, tant françaises qu’européennes, qui a depuis notre lancement, soit donné un ou plusieurs articles à la revue, soit participé à l’une ou à l’autre de nos conférences ou à nos journées annuelles.

- introduire un nouvel état d’esprit au sein de la droite nationaliste et identitaire. 2ème objectif atteint : alors que la plupart des composantes du mouvement national se regardaient depuis des lustres, au mieux en « chiens de faïence » ou, au pire en se méprisant allègrement, nous avons multiplié les rencontres afin de convaincre chacun que notre destin, face aux dangers qui menacent notre civilisation, était désormais commun.

- rassembler, dans le respect de ses diversités, l’ensemble du mouvement national en vue de redevenir une force crédible et combative. 3ème objectif atteint : face à la déliquescence et au renoncement qui depuis quelques années caractérisaient nos milieux, nous avons contribué à redonner l’espoir à bon nombre des nôtres. Nous avons surtout œuvré activement à la refondation du mouvement national qui est en train de s’opérer depuis deux ans autour de l’axe Parti de la France - MNR - Nouvelle Droite Populaire.

- devenir une centrale d’agitation capable de susciter des campagnes militantes d’envergure. 4ème objectif aussi atteint : en témoigne la campagne que nous avons engagée en septembre dernier en faveur de la sécession de la France par rapport à l’Europe technocratique et antinationale de Bruxelles. Campagne qui a l’originalité de rassembler côte à côte des militants souverainistes et des partisans de l’Europe de la puissance réunis par une volonté commune de mettre à bas cette caste de hauts-fonctionnaires européens qui n’a qu’un profond mépris pour nos identités et qui a la prétention de nous imposer ses règles et sa manière de voir les choses.

Si je reviens dans cet éditorial sur ces quatre réussites de Synthèse nationale, ce n’est pas, croyez-moi, par vanité ni par un goût immodéré pour l’autosatisfaction. Loin s’en faut. La réalisation de ces quatre objectifs étaient la condition indispensable, au moment où le mouvement national se retrouverait à la croisée des chemins, comme c’est le cas aujourd’hui en raison du changement de président à la tête du Front national – et par conséquent de ligne politique de celui-ci -, pour pouvoir offrir aux Françaises et aux Français une véritable alternative au Système.

En effet, un FN « gentil » et « respectable » est un FN qui ne sert plus à rien comme le disait un jour fort justement son ex-Président. Un FN qui serait, à terme, amener à se fondre dans le Système qu’il est sensé combattre est un FN que l’on ne peut plus considérer comme faisant partie intégrante du camp nationaliste. Or, tout nous laisse penser qu’un FN dirigé par Marine Le Pen prendra cette direction et entrera, tôt ou tard, dans le jeu du Système.

Or justement, c’est ce Système responsable de l’insupportable situation actuelle que nous entendons, nous autres nationalistes et identitaires abattre. En quelque sorte, l’élection de Marine Le Pen à la Présidence du Front aura eu le mérite d’éclaircir les choses. Les timorés qui continueront à considérer le FN comme une force d’opposition au Système se rendront vite compte de la supercherie.

Dans les années 60 et 70, à la suite de la défaite de l’Algérie française, une grande partie de l’électorat national a été captée par les gaullistes. Beaucoup pensait que ce général en uniforme, catholique fervent et prétendu ancien lecteur de l’Action française, puis ceux qui revendiquaient son héritage, à savoir le RPR, faisaient finalement l’affaire pour incarner « la France éternelle ». Quel leurre ! En fait, les gaullistes réussirent parfaitement un braquage idéologique accompagné d’une usurpation politique. Et, pendant plus de 20 ans, le mouvement national se retrouva complètement marginalisé, exclu de la vie politique française. Ces vingt années furent justement celles au cours desquelles se développèrent, faute d’opposition nationale réelle, les germes de la crise politique, économique et sociale dans laquelle est plongée la France actuellement (immigration de travail transformée en immigration de peuplement, dérives mondialistes de la construction européenne, libéralisation outrancière des facteurs de dissolution de notre société…).

C’est parce que nous refusons de voir à nouveau le mouvement national se confondre au service du Système que nous appelons aujourd’hui au sursaut.

Depuis deux ans, lentement mais sûrement, une force nouvelle est en train de prendre forme sur l’échiquier politique de notre pays. Cette force de rassemblement qui regroupe déjà le Parti de la France, le MNR et la Nouvelle Droite Populaire, et au-delà un grand nombre de mouvements, de cercles et d’associations, est en passe de s’imposer comme étant désormais la seule force crédible de l’opposition nationale et identitaire. Ce rassemblement va s’organiser dans les mois qui viennent afin de devenir plus offensif, afin de redonner à notre peuple la volonté de combattre et de vaincre.

Pour sa part, fidèle à ses engagements initiaux, Synthèse nationale fera tout ce qu’elle pourra pour que très vite ce rassemblement devienne une réalité.

 

(*) Editorial du n°21 (janv. fév. 2011) de la revue Synthèse nationale.

Sommaire de ce numéro 21 : cliquez ici

Abonnez-vous : cliquez là

 

Partager cet article

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

commentaires

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information