Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 20:47


Par Robert Spieler
Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire

Le Comité pour la réforme des collectivités locales, présidé par Edouard Balladur, a rendu ce jeudi 5 mars ses propositions sur l'organisation institutionnelle de la France au Président de la République, suscitant d'ores et déjà une vive polémique. Parmi les principales suggestions, figurent le regroupement de régions, de départements et la suppression des cantons.

Le regroupement de régions et de départements

L'objectif est de réduire le nombre de régions de 22 à 15, sur la base d'une volonté commune, et de permettre à des départements de fusionner voire de se rattacher à une autre région. Cette proposition est excellente si elle pouvait déboucher sur la fusion des deux départements alsaciens, sur celle de la Savoie et de la Haute-Savoie, mais aussi sur le regroupement tant attendu des deux régions normandes et le rattachement de la Loire-Atlantique, dont Nantes est la capitale, à sa région naturelle qu'est la Bretagne. Dans ce dernier cas, Jean-Marc Ayrault, le maire socialiste de Nantes, s'y oppose vigoureusement, en oubliant que l'absurde décision de rattacher la Loire-Atlantique à l'artificielle région des Pays-de-Loire fut prise par... le régime du Maréchal Pétain, il y a 68 ans.


L'idée évoquée de faire de l'Alsace et de la Lorraine une seule région a, à raison, suscité, toutes sensibilités confondues, une levée de boucliers dans les deux régions. Il s'agit d'une stupidité technocratique sur les plans historiques et culturels. Il serait tout aussi pertinent d'envisager le rattachement de la Corse à la région PACA...

Suppression des cantons, mais pas des départements

Cherchez l'erreur... Le département est un échelon obsolète dont l'origine se situe à la Révolution française, où le Commissaire de la République se devait de pouvoir le parcourir à cheval en une journée. De même, la dimension du canton est due à la nécessité pour les citoyens de pouvoir, en une journée, rejoindre à pied le chef-lieu de canton.


Dans les propositions du Comité, les cantons seraient remplacés par des "territoires", en d'autres termes des cantons redécoupés. L'élection des conseillers régionaux et territoriaux se ferait au scrutin de liste à deux tours (à la proportionnelle, avec prime pour la liste en tête, mais gageons que le seuil minimum pour obtenir des élus sera maintenu, voire renforcé). Les premiers de liste siègeraient à la fois au Conseil régional et  au Conseil départemental (tiens, je croyais que le département disparaissait), et les élus suivants uniquement au Conseil départemental. Tout cela ressemble furieusement à une usine à gaz...


Les perspectives de fusion (souhaitables dans certains cas) se heurtent  dès aujourd'hui aux égos boursouflés des présidents de Conseils régionaux et généraux et à leurs intérêts matériels bien compris. Quid des véhicules de fonction, des chauffeurs, des collaborateurs de leurs cabinets ? Et n'oublions pas ces conseillers généraux qui ont patiemment construit leur petite baronnie, qu'ils entendent bien préserver ad vitam aeternam. Notons cependant que le scrutin de liste interdira de facto à une personnalité enracinée, indépendante ou rebelle de se présenter et renforcera le poids des autorités des partis.


On mesure les difficultés, voire l'impossibilité d'arriver à des accords volontaires. Dommage dans certains cas. Ce rapport rejoindra sans doute dans les tiroirs l'Everest des rapports pondus par des Comités de sages, des groupes de travail et des commissions diverses.

Mais, au fait, qu'en pensent les Français ? Un sondage CSA du quotidien régional Sud-Ouest apporte une curieuse réponse. La fusion départements/région est souhaitée par 56% des Français, tandis que 73% se disent attachés aux départements... Un bel exemple de réponses totalement contradictoires qui laissent méditatif quant à la pertinence des sondages et/ou aux capacités de logique de nos concitoyens.

Partager cet article

Repost 0
Nouvelle Droite Populaire
commenter cet article

commentaires

NDP : NOUS SOMMES LE PEUPLE !

Rechercher

Présentation de la N.D.P.

 

 

Fédérer les énergies pour défendre notre civilisation

et rassembler la droite nationaliste et identitaire...

 

 Présentation de la NDP

 

Archives

Adhérez à la N.D.P.

  Identité

 

Adhérez à la
Nouvelle

Droite Populaire

 

 

Ensemble, faisons de la N.D.P.

le grand mouvement

de la droite nationaliste

et identitaire !

Pour adhérer, c'est ici

 

Tracts NDP à télécharger :

Pour votre information

 

Lisez

  

La revue 
politique et culturelle
nationale et identitaire

 

INFORMEZ-VOUS ! 

 

Consultez le site

quotidien d'information